Le stage d'immersion en première STMG : une activité pédagogique au service de l'acquisition des connaissances

Mouret, Clément (2017) Le stage d'immersion en première STMG : une activité pédagogique au service de l'acquisition des connaissances. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

mouret_clement_M22017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (2MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Mouret, Clément
Directeur de recherche: Sentou, Laure
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Eco-Gestion : Comm, Organisation et gestion RH
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: STMG, Motivation, Acquisition des connaissances
Résumé en français: Lors de ma scolarité, je me souviens d'un fait marquant. J’étais en classe de première et notre professeure principale nous a demandé ce que nous souhaitions faire plus tard. Je me souviens lui avoir répondu que je ne savais pas trop ce que je souhaitais faire, sans doute « des études » pour être… « fonctionnaire » … sans bien savoir pourquoi. Peut-être que le stage effectué dans le service comptabilité du conseil général en 3eme avait eu une influence sur ma réponse. « Mais enfin… » me dit-elle « Tu n’as qu’à lire la documentation ! ». Il me semblait impossible de répondre à cette question alors que j’ignorai tout du monde du travail. Pour moi l’entreprise était quelque chose d’abstrait, un local ou des gens se réunissaient et fabriquaient des choses pour ensuite les vendre. J’aurai, pour un court instant, apprécié m’échapper du monde rigoureux de la connaissance et partir à la découverte des organisations. La filière STMG en tant que filière technologique reste une particularité française. La dernière réforme de 2012 a pour objectif d’amener davantage d’étudiants vers une poursuite d’étude réussie afin de leur permettre de rentrer dans le marché de l’emploi de la meilleure des manières. Pourtant, encore trop d’élèves rentrent en série STMG par défaut. Les mauvais résultats, le manque de places dans les autres séries technologiques augmentent de fait les quotas d’élèves désintéressés. Même si ce constat semble s’atténuer d’année en année, le déficit d’image dont souffre la série est encore bien présent. Que ce soit les enseignants, le monde extérieur ou même les élèves entre eux, tous sont quasi unanimes pour affirmer que la gestion de classe y est plus difficile que dans les autres séries. Il paraît donc nécessaire d’adapter les méthodes d’enseignement. Les activités pédagogiques doivent être riches et variées pour arriver à un résultat satisfaisant. Parmi ces activités pédagogiques, le stage d’observation réalisé en début d’année permet de redonner du sens à la scolarité de nos jeunes. Ce temps bref mais unique constitue un lien particulier entre le monde de l’entreprise et le monde scolaire. Il s’insère parfaitement dans une démarche technologique par son aspect pratique et concret. Il n’en reste pas moins exigeant dans ses attendus. Il est plébiscité tant par les élèves que par les enseignants. Facile à mettre en œuvre, il véhicule immédiatement une motivation et une hausse des résultats scolaires dans les matières concernées par sa mise en place.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2636