Le travail en îlots favorise-t-il l’entraînement à la compréhension de l’oral ?

Laurens, Christophe (2017) Le travail en îlots favorise-t-il l’entraînement à la compréhension de l’oral ? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

laurens_christophe_M22017.pdf


Accès : Accès restreint UT2J

Télécharger (22MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Laurens, Christophe
Directeur de recherche: Magna-Martin, Sabine
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Langues vivantes étrangères : Anglais
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Compréhension de l’oral, Anglais , Processus métacognitifs, Processus cognitifs, Classe coopérative, Ilots bonifiés, Méthode pédagogique coopérative, Méthode pédagogique frontale, Élèves en difficulté, Élèves en réussite
Mots-clés dans une autre langue: Listening comprehension, Listening skills, Listening comprehension practice, Developping listening skills, English as a second language, Metacognitive process, Cognitive process, Cooperative learning, Individual learning, Low-performing students, High-performing students
Résumé en français: Les élèves en anglais L2 qui apprennent en classes coopératives et plus particulièrement avec la méthode des îlots bonifiés semblent mieux développer les compétences d’expression orale. Pourtant qu’en est-il de la compréhension de l’oral et plus particulièrement de l’entraînement à la compréhension de l’oral ? Ce travail de recherche présente des résultats d’analyses quantitatives et qualitatives pour deux groupes d’élèves de seconde générale testés avec, pour l’un, la méthode pédagogique frontale, et pour l’autre, la méthode pédagogique coopérative. Cette recherche se concentre sur l’analyse des processus cognitifs et métacognitifs d’accès au sens d’un énoncé pour les deux groupes tests. Elle analyse le nombre de segments et d’occurrences lexicales reconnus par les élèves au cours de 2 ou 3 écoutes globales successives d’un même énoncé ainsi que leur intégration pour reconstruire le sens général de l’énoncé. Ce travail conclut qu’il n’y a pas de différences notables entre les groupes test en ce qui concerne l’accès au sens. Cependant il relève que la méthode coopérative permet une meilleure performance des élèves en difficulté lorsqu’ils coopèrent avec des élèves en réussite. A contrario, ce travail de recherche relève que les élèves en réussite semblent obtenir des performances égales ou moindres avec la méthode coopérative.
Résumé dans une autre langue: Students learning English as a second language with a cooperative learning approach seem to achieve better in speaking than students learning individually in class. However, it is little said about their performances in listening comprehension and in particular when practicing listening comprehension skills. This study presents the results of quantitative and qualitative analyzes for two groups of high school students, tested respectively with an individual learning approach and a cooperative learning approach. The study focuses on cognitive and metacognitive processes applied by the students when listening to an audio text, in particular, on segmentation, recognition and integration processes. The study shows that there are no obvious differences in performances between both learning approach. However, the study highlights the fact that low-performing students cooperating with high-performing students seem to achieve better in developing their listening skills. On another hand, in comparison to their peers working individually, high-performing students seem to achieve similar or lower performances, when practicing listening skills with a cooperative learning approach.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2652