" Noir limite " : enjeux et posture d'une styliste coloriste

Fernandez, Athénaïs (2017) " Noir limite " : enjeux et posture d'une styliste coloriste. [Mémoire]

[img] Text

Athénaïs.Fernandez_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (6MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Fernandez, Athénaïs
Directeur de recherche: Caumon, Céline
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Création recherche et innovation en couleur et matière
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
Uncontrolled Keywords: noir, mode, vêtement, innovation
Mots-clés dans une autre langue: black, fashion, clothe, innovation
Abstract: La couleur noire, tout au long de l’histoire, a été associée à des évènements marquants, comme le noir strict et sérieux de la Reforme, le noir de l’imprimerie, le noir du mouvement punk. Elle était dans la plupart des cas liée à de très fortes symboliques, en effet on parle souvent du noir comme représentation du deuil, de la tristesse ou du diable. D’une autre part le noir peut aussi représenter l’élégance, le sérieux et la confiance. Aujourd’hui le noir s’est fondu dans la masse devenant une couleur passe-partout, une couleur de camouflage, une couleur neutre. Dans le milieu de la mode c’est la couleur de base de la plupart des collections et elle est désignée comme couleur préférée dans un sondage d’une marque de tee-shirts. C’est un fait, une grande partie de notre société porte du noir, la couleur s’est banalisée renvoyant encore quelques fois à de légers symboles. Par exemple dans la restauration l’uniforme est souvent de cette couleur. D’après ce constat, il sera question caractériser un nouveau noir, plus innovant le « noir limite » au travers de la notion de « vêtement limite ». Il est caractérisé par sa limite à revêtir un corps selon différentes conditions. Tout d’abord il n’habille pas le corps au sens propre, c’est-à-dire qu’il ne protège pas forcément la peau des conditions climatiques ou encore de certaines blessures. D’une autre façon, ce vêtement n’est pas toujours portable, il peut être encombrant de par sa forme ou ses matériaux et n’est pas confortable et adapté à un usage quotidien. C’est en quelques sortes une forme d’oeuvre d’art corporelle, qui mettrait en relief plusieurs éléments : des formes, des techniques de fabrication innovantes, un parti-pris. Ce dernier qui me servira d’étude de cas, et associé à la couleur noire de définir les enjeux (plastiques, graphiques et poétiques) ainsi que la posture d’une styliste coloriste dans le but de démontrer que la couleur détient toujours un caractère fort, qu’il peut se réactualiser et se modéliser.
Résumé dans une autre langue: The color black throughout history, has been associated with striking events, such as the strict and serious 'black of the Reform', the black in printing/press and the black of the punk movement. It was in most cases linked to very strong symbolism, in fact we often speak of black as a representation of mourning, sadness or the devil. On the other hand, black can also represent elegance, seriousness and confidence. Today, black has merged in the mass, becoming a color 'master key', a color to camouflage, a neutral color. In the fashion world, it is the basic color of most of the collections and it is indicated as the preferred color in a T-shirt brand survey. It is a fact that a big part of our society wears black, the color has become common place and sends out an occasional symbolic sign. For example in the restaurant business, the uniform is often black. According to this observation, one answer to this question is the notion of a "limitation garment". It is characterized by its limitation to covering the body depending on various conditions. First of all, it does not dress the body literally, that is, it does not necessarily protect the skin from weather conditions or certain wounds. In another way, the garment might not be very wearable and can be cumbersome due to its shape or its material and is not comfortable and not adapted to a daily use. It is a corporal work of art and would highlight several elements: forms, innovative processes and techniques, an intentional bias. As a case study for my thesis, the latter will be used and associated with the color black to determine the stakes at hand (fine art, graphics and poetics) and I will explore the posture of a color stylist, whose aim is to demonstrate that color always holds a strong character, that it can be updated and modeled.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2906