La position de l’enseignant dans la gestion de l’erreur en situation de production orale

Plana, Marine (2017) La position de l’enseignant dans la gestion de l’erreur en situation de production orale. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

plana_marine_M22017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (820kB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Plana, Marine
Directeur de recherche: Juan, Pascale
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Langues vivantes étrangères : Anglais
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Erreur, Remédiation, Correction, Expression orale, Apprentissage des langues
Mots-clés dans une autre langue: Corrective feedback, Error correction, Oral expression, Teacher
Résumé en français: Ce mémoire soulève la question du hiatus qui réside entre la recherche d’une production orale la plus authentique possible et celle de la correction linguistique. En effet si l’authenticité du discours d’un point de vue pragmatique ne laisse pas de place à une correction automatique des erreurs, la recherche de la correction linguistique d’une progression des élèves vers l’authenticité du discours d’un point de vue linguistique ne semble en revanche pas laisser d’autres choix à l’enseignant que de procéder à une correction au moins partielle des erreurs. De ce fait, l’enseignant doit se poser la question de ce qui doit faire ou non l’objet d’une correction dans un contexte de classe particulier ainsi que de la façon dont il envisage la gestion de ces erreurs avec les outils pédagogiques qui sont à sa disposition.
Résumé dans une autre langue: This dissertation focuses on the paradox that lies between discourse authenticity and linguistic accuracy. Indeed, if discourse authenticity on a pragmatic scale seems to leave no room for systematic corrective feedback, the long-term objective – that is to make the student progress towards discourse authenticity on a linguistic scale (grammar, vocabulary, phonology) - leaves no choice to the teacher but to correct at least some of the student”s errors. The teacher needs thus to assess what should or shoud not be subject to corrective feedback in a given context. Subsequently, he or she should ponder the way in which he or she approaches error correction considering the educational tools at his or her disposal.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2939