Mechadraw, créativité diversifiée et insoupçonnée

Altier, Virginie (2017) Mechadraw, créativité diversifiée et insoupçonnée. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

altier_virginie_M12017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (8MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Altier, Virginie
Directeur de recherche: Hoffmann, Carole
UFR / Composantes: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Arts Plastiques - Design
Diplôme: M1 Création Numérique
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Art numérique
Résumé en français: Ce projet vise à mettre en lumière les nouvelles pratiques de création liées à l’essor du numérique dans l’art, en s’intéressant notamment au détachement du geste humain dans la création. Des objets mécaniques, issus de la production industrielle, sont alors détournés de leurs fonctions initiales, pour devenir des nouveaux moteurs de création. MechaDraw offre aux spectateurs une nouvelle vision de ces objets, qu’ils côtoient quotidiennement, afin de ne plus les considérer comme étant ordinaires, avec un usage qui prime sur son être. Les usagers alors habitués aux fonctions d’usage de l’objet, seront surpris de découvrir qu’il est capable de produire autre chose. C’est à travers ce changement de statut, que le projet vise à s’interroger sur la nature des objets industriels; Est-ce seulement un robot ménager ? Sait-il seulement exécuter les commandes que nous lui demandons ? Cette machine créative inclut l’idée d’une production libre, capable de fonctionner seule ou, pour le moins, avec une participation humaine limitée. Grâce à un dispositif nomade qui est composé de capteurs et qui est relié à un algorithme graphique, il pourra produire des visuels, en s’appuyant sur les effets que produisent ces objets durant leurs fonctionnements. La particularité de cette pratique est que chaque production visuelle varie en fonction de l’objet. Il n’y aura jamais deux productions identiques, car chaque mécanisme est différent. De plus, à la manière des machines à dessiner, établies par Jean Tinguely ou Desmond Paul Henry, MechaDraw souhaite exploiter la mécanique du hasard de ces objets, en insérant notamment des variables aléatoires au sein du programme. Ainsi les images résultant du dispositif et de l’objet en seront alors totalement imprévisibles.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3476