Le théâtre pour enfants d'Alfonsina Storni. De la réappropriation féministe d'un genre littéraire "mineur".

Betbeze, Daphnée (2017) Le théâtre pour enfants d'Alfonsina Storni. De la réappropriation féministe d'un genre littéraire "mineur". [Mémoire]

[img] Text

betbeze_daphnee_M22017.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
[img] Text

betbeze_daphnee_M22017annexes.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (9MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Betbeze, Daphnée
Directeur de recherche: Soriano, Michèle
Divisions: Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse (IPEAT)
Diplôme: M2 Etudes sur les Amériques (ALL)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Théâtre
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Littérature générale
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Espagnol
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Théâtre pour enfants, Alfonsina Storni, Argentine, Etudes de genre, Littérature, Généricité, Identités de genre, Féminisme, sémiotique
Mots-clés dans une autre langue: Teatro infantil, Alfonsina Storni, Argentina, Estudios de género, Literatura, Genericidad, Identidades de género, Feminismo, Semiotica
Abstract: Ce travail se fonde sur des théories provenant des études de genre pour dévoiler la façon dont le théâtre pour enfants d'Alfonsina Storni a été complètement invisibilisé par la critique littéraire. Pourtant, cette dramaturge argentine, également professeure et metteuse en scène entre 1921 et 1937 dans une école d'art dramatique de Buenos Aires appelée le "Teatro Infantil Labardén" a écrit beaucoup d’œuvres qui ne passaient pas inaperçues en son temps. Après avoir mis en évidence l'indéniable masculinisme aux fondements du nomos du champ littéraire, nous nous attaquerons aux critères traditionnels de généricité qui contribuent à faire de ce genre et des œuvres écrites par des femmes des productions "mineures", aux antipodes du "canon" littéraire. Au contraire, grâce aux "gender studies", nous pourrons relier ce caractère minoritaire à des perspectives d'émancipation comme cela a été le cas pour Alfonsina Storni. Son théâtre pour enfants aurait ainsi constitué une stratégie discursive pour qu'elle-même puisse, de cette manière, intégrer le champ théâtral argentin. Nous appréhenderons cette œuvre en tant que contre-archive féministe et avant-garde populaire, pour valoriser ses innovations formelles et sémiotiques, dans une perspective dialogique. La reprise d'éléments hypertextuels est ainsi contrebalancée par des commentaires métatextuels de l'auteure, qui remet en question la construction normative des identités de genre suivant une différenciation sexe-générique obligatoire. En ce sens, nous pourrons mettre en valeur l'agentivité d'Alfonsina Storni, liée à la performativité socio-subjective de son théâtre pour enfants, qui s'oppose aux représentations symboliques dominantes du genre et réfléchit dans sa semiosis sur les différentes manières de subvertir l'oppression et la domination masculines. L'appréhension de son œuvre selon des théories féministes intersectionnelles, matérialistes et que nous permettra de percevoir son caractère novateur et disruptif par rapport aux instances de pouvoir.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3604