L'attractivité d'une ville moyenne par l'humanisation de ses espaces publics centraux : l'exemple de la ville d'Arras.

Leleu, Fanny (2017) L'attractivité d'une ville moyenne par l'humanisation de ses espaces publics centraux : l'exemple de la ville d'Arras. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

Leleu_Fanny_M12017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (10MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Leleu, Fanny
Directeur de recherche: Laumière, Florence
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Aménagement et projets de territoires
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Mots-clés en français: Espaces publics, Villes moyennes, Humanisation, Parcours, Piéton, Aménagement, Mobilité, Arras
Résumé en français: Les villes moyennes ont de nombreux défis à relever pour préserver l’attractivité de leurs centres – villes. L’évolution de nos modes de vie et de nos moyens de déplacements ont favorisé l’éloignement des individus des villes centres au profit des communes périphériques, mais aussi des commerces et des activités. Les villes moyennes ont longtemps souffert de cette exurbanisation. C’est pourquoi les maires et élus ont décidé de reprendre les choses en mains et d’offrir de nouveaux espaces de vie aux habitants. Les enjeux sont nombreux, habitat, économie, commerce, patrimoine, culture, espaces publics, tous viennent jouer un rôle dans la revalorisation des centres – villes. On s’intéressera ici particulièrement à la requalification des espaces publics centraux des villes moyennes et le rôle qu’ils jouent dans la qualité de vie qu’une ville moyenne peut offrir à ses habitants. Humaniser les espaces publics centraux revient à les rendre plus humains, à favoriser leur appropriation par les habitants, les touristes, les consommateurs, le tout en diminuant l’emprise qu’ont les automobilistes sur ces espaces. Cette humanisation passe avant tout par un changement du type de voie de circulation. Ainsi, il n’est pas rare de voir dans ces projets certaines rues devenir des zones de rencontre ou des zones 30. L’ambiance des rues est l’autre aménagement important de l’humanisation des espaces publics, et cela passe par l’intégration de revêtements au sol différents, de végétation ou encore de mobiliers urbains, permettant de rendre ces lieux attractifs et d’inviter les usagers à les pratiquer. La ville moyenne d’Arras dans le Pas de Calais a du faire face pendant des années à un certain déclin de son centre – ville. Aujourd’hui de nombreux projets sont mis en place afin de redonner à la ville sa renommée d’antan. L’un des plus ambitieux est celui de la revalorisation des espaces publics du centre – ville. Certains projets ont été récemment mis en place et le bilan est plus que positif. Ce mémoire fait l’objet d’une continuité dans ce projet en s’orientant plus particulièrement sur une réflexion concernant l’aménagement des rues du centre – ville et leurs ambiances.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3720