L'ancrage territorial, un nouveau levier de l'acceptabilité sociale dans les projets éoliens.

Poyer, Morgan (2017) L'ancrage territorial, un nouveau levier de l'acceptabilité sociale dans les projets éoliens. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

Poyer_Morgan_M12017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (9MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Poyer, Morgan
Directeur de recherche: Sibertin-blanc, Mariette
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Aménagement et projets de territoires
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Mots-clés en français: Acceptabilité, Conflit, Démocratie, Éolien, Territorial
Résumé en français: La notion « d’acceptabilité » des projets est fréquemment utilisée mais son contenu reste néanmoins flou. La définition de l’acceptabilité sociale à un aspect heuristique permettant l’analyse des jeux d’acteurs, leurs intérêts ainsi que leurs positionnements envers l’éolien. L’acceptabilité sociale est bien souvent décrite de manière statique, or il s’agit d’un processus qui n’a pas de limite dans le temps. L’acceptabilité sociale de l’éolien est impactée par un contexte globale à dissocier de l’acceptation sociale. L’acceptation sociale, peut être définie comme l’acceptation d’un projet local, et se matérialise par un état d’acceptation à un moment donné envers un projet. Celle-ci est le résultat d’un processus local marqué par la communication, la concertation et le contexte territorial. La territorialité joue un rôle considérable dans ces processus. Les projets éoliens se développent dans des systèmes d’acteurs existants. L’arrivée d’un opérateur éolien, peut être perçue comme une intrusion dans ce système et la capacité de cet acteur à s’intégrer et imposer son influence au niveau local sera une déterminante de la faisabilité du projet. Sa visibilité au sein d’un système d’acteurs, ses actions sur le territoire, et sa présence peuvent-elles influer sur l’acceptabilité locale des projets éoliens ? L’aménagement de parcs éoliens est symptomatique d’un contexte plus global d’aménagement où les conflits et l’opposition font désormais partie du paysage.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3736