Les effets du transfert et du contre-transfert dans la relation entre le psychologue, l'enfant et l'adolescent

Antoine, Mallory (2017) Les effets du transfert et du contre-transfert dans la relation entre le psychologue, l'enfant et l'adolescent. [Mémoire]

[img] Text

antoine-malloryM22017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (818kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Antoine, Mallory
Directeur de recherche: De Leonardis, Myriam
Divisions: UFR de Psychologie > Département Psychologie du développement
Diplôme: M2 Psychologie du Développement de l'Enfant et de l'Adolescent
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
Uncontrolled Keywords: Transfert, Contre-transfert, Empathie, Enfant, Adolescent
Abstract: Ce mémoire traite des phénomènes de transfert et de contre-transfert qui font partie intégrante de la relation entre le psychologue et son patient, à laquelle contribue l’empathie. L’enfant et/ou l’adolescent est amené à ressentir des désirs inconscients envers le psychologue qui y réagit en retour de façon inconsciente. L’empathie peut alors aider en tant qu’outil thérapeutique ou méthodologique à créer une relation transférentielle. J’aborderai ainsi les différentes approches qui ont étudié la notion d’empathie parmi lesquelles l’approche psychanalytique et l’approche humaniste. Si la première ne percevait pas l’empathie comme un concept psychanalytique mais comme un phénomène de projection de sa réalité, elle a fini par s’ouvrir aux notions d’interaction et de communication. La seconde, en revanche, dans une approche centrée sur la personne, s’est penchée à définir l’empathie, ses composantes et ses degrés, pour que le psychologue puisse s’approprier cet outil fait de subjectivité dans sa pratique et d’objectivité dans son observation. Aussi, je m’appuie sur les suivis que je mène dans mes différents lieux de stage pour tenter d’analyser les concepts de transfert, contre-transfert et empathie. Pour ce faire, je choisis deux études de cas, la première étant un suivi avec un enfant et la seconde un suivi individuel avec un atelier de groupe en parallèle avec une adolescente. Mes observations et ressentis subjectifs, ainsi que l’analyse que j’en fais après-coup me servent à mettre en évidence l’influence réciproque des phénomènes transféro-contre-transférentiels et de l’empathie, la place de la durée (fréquence) des suivis dans le développement de l’empathie, et enfin son efficacité dans la construction de la relation du psychologue avec l’enfant et/ou l’adolescent. Pour expliquer ces observations, je détaille mes observations personnelles après chaque séance et propose une analyse pour chaque cas. Je tâche ensuite de mettre en lien cette analyse avec les éléments cliniques et personnels de l’enfant et de l’adolescente, chaque cas étant unique et non généralisable.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3806