Ambiances lumineuses et coloris : vers une conception chromatique des nuits urbaines

Berretty, Manon (2017) Ambiances lumineuses et coloris : vers une conception chromatique des nuits urbaines. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)

Manon_Berretty_M22017.pdf


Télécharger (16MB) | Prévisualiser
Type de document: Mémoire
Auteurs: Berretty, Manon
Directeur de recherche: Becheras, Elodie
UFR / Composantes: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design d'espace, couleur, lumière
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
Mots-clés en français: Ambiance, Couleur, Lumière, Ville, Urbanisme nocturne, Conception lumière
Résumé en français: La nuit est un espace-temps tout aussi onirique qu’inquiétant... La période nocturne nous présente, en effet de multiples visages, d’innombrables saveurs et de nombreuses couleurs. Face à ces caractères mystérieux et paradoxaux, l’homme a toujours fait de la lumière artificielle sa principale alliée pour tenter de maîtriser l’obscurité. La lumière a longtemps été considérée comme un élément purement technique et fonctionnel, permettant d’assurer une certaine sécurité au sein nos espaces urbains dès la tombée de la nuit. Cependant, cette approche participe à une uniformisation des villes par la lumière et à une banalisation de la nuit. C’est pourquoi, une volonté de créer des espaces urbains nocturnes plus sensibles s’affirme à la fin du XXème siècle. L’éclairage public est, en effet, reconsidéré en grande partie par les concepteurs lumière qui placent les citadins au cœur de leurs réflexions. Outre ses dimensions fonctionnelles et sécuritaire, on exploite désormais les dimensions sensibles de la lumière : les notions de perceptions et les modalités sensibles prennent le dessus sur les approches fonctionnalistes. Les éclairages sont donc aujourd’hui pensés comme de véritables scénographies urbaines : ils rendent le site lisible en structurant l’espace, soulignent les éléments urbains et accompagnent les citadins dans leurs parcours nocturnes tout en proposant des ambiances évocatrices et poétiques. Malgré un changement radical des manières de concevoir les éclairages urbains, la couleur est un élément peu considéré en conception lumière et son utilisation reste timide. Cependant, cette entité, appliquée de manière pertinente, permet de composer, structurer et hiérarchiser les éléments l’espace urbain de manière sensible et poétique. C’est, en effet, ce que nous prouvent les designers coloristes grâce à leur maîtrise de la couleur et leur approche à la fois technique et artistique de cette dernière. Couleur et lumière sont deux entités en dialogue constant, deux composantes essentielles de notre perception visuelle, et ne peuvent ainsi être traitées séparément. Nous proposons donc de considérer lumière et couleur comme un ensemble dans le projet de conception lumière. Ainsi, le concepteur lumière se fait concepteur lumière coloriste. La conception d’outils couleur-lumière semble être un premier pas vers une approche globale de la lumière colorée dans la création d’ambiances lumineuses nocturnes. Les outils répondent, en effet, à quelques-unes des problématiques rencontrées par les professionnels et offrent, à ces derniers, une certaine maîtrise de la lumière colorée ainsi qu’une communication plus aisée avec les acteurs du projet de conception lumière. Les outils sont également d’une aide précieuse lors de la création et représentent des sources d’inspiration incontestables. Outre cela, le concepteur lumière doit intégrer la notion de couleur dès l’étude du terrain, en s’inspirant notamment de l’approche des designers coloristes. Dans la suite de son projet, la couleur de matérialise davantage par la mise en place d’ambiances chromatiques, grâce à une approche sculpturale de l’ombre et un passage de la couleur au coloris, de la technique à un espace poétique et rêvé.
Résumé dans une autre langue: Night is an equally dreamlike and disturbing space-time... Night time shows us indeed many faces, countless flavours and varied colors. Due to these mysterious and paradoxical aspects, man has always made artificial light his main ally in his attempt at controlling darkness. Light has been for a long time considered a technical and functional tool that can ensure a kind of a safe feeling within our urban spaces as night comes. This approach however, has contributed to a city standardization through light as well as making night more banal. This is why the will to create more sensitive night-time urban spaces has emerged at the end of the 20th century. Public lighting is actually being re-considered by light designers who put city dwellers in the center of their reasoning. More sensible aspects of light are now being considered, in addition to functional and security aspects, the idea of perceptions and emotive characteristics are taking over the functionalist approach. Lighting is designed nowadays as urban scenography: sites are more readable as spaces become more organized, emphasizing urban elements that accompany citizens in their night journey while suggesting evocative and poetic atmospheres. Despite a radical change in the way urban lighting is conceived, color is barely considered as an element and modestly used in light design. However, this entity, applied in a relevant way, makes it possible to compose, structure and prioritize the components of an urban space in a sensitive and poetic way. It is indeed what colorist designers tend to prove with their color proficiency and their approach to it, as technical as artistic. Color and light are two constantly communicating entities, both essential components of one visual perception, and thus not to be treated separately. We therefore suggest to handle light and color as a whole within a light design project. That way, a light designer becomes a colorist light designer. The design of light-color tools seems to be a first step towards a global approach of colored light in the making of nocturnal lighting atmospheres. These tools solve one problematic that professionals encounter and would allow them some mastery of colored light as well as easier communication with the people involved in light design projects. They also come in handy as a creative step and account for a tremendous amount of inspiration. Besides that, the light designer has to include the notion of color from the site studied, taking into account the approach of colorist designers. In a project, color will then be materialized by chromatic environments setup in a sculptural approach of shadows and a transition from color to color, from technical to a poetic sense and a dreamed space.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3855