La réécriture romaine des mythes grecs : la figure d'Hypsipyle à Rome

Djabeur, Fatma (2017) La réécriture romaine des mythes grecs : la figure d'Hypsipyle à Rome. [Mémoire]

[img] Text

djabeur_fatma_M12017.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Djabeur, Fatma
Directeur de recherche: Ripoll, François
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M1 Sciences de l'Antiquité
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres classiques > Littérature grecque
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres classiques > Littérature latine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
Uncontrolled Keywords: Réécriture romaine, Hypsipyle, Jason, Argonautes, pietas, Lemnos, Toison d’or, Thoas
Mots-clés dans une autre langue: Roman rewrite, Hypsipyle, Jason, Argonauts, pietas, Lemnos, golden fleece, Thoas
Abstract: La réécriture romaine des mythes grecs a permis à Rome de fonder sa religion. Se chercher une origine à partir des plus grands poètes et des plus grands événements de l’Antiquité, c’est ce que les Romains ont fait. En greffant ses propres récits aux récits grecs, Rome crée sa société. Hypsipyle, une reine pas tout-à-fait Grecque, ni tout-à-fait barbare, une reine seule, incarnant des valeurs bien romaines, comme la pietas, la fides, ou encore la virtus. Cette reine endurante, qui aime trop, s’oublie, ne cherchant que le bien d’autrui, est l’un des personnages décisifs de la vie de Thoas son père et de Jason son amant. Elle incarne le lieu littéraire d’une femme aimante, abandonnée par un homme en pleine quête de sa renommée. À la fois cohérente dans l’épopée et idéale dans la tragédie, les poètes façonnent un personnage qui évolue selon leurs registres et leurs conventions esthétiques d’écriture. L’aspect initiatique des Argonautiques et la figure d’Hypsipyle à travers les siècles semble avoir inspiré dès le Moyen Âge, Chrétien de Troyes dans Le Conte du Graal.
Résumé dans une autre langue: The Roman rewrite of Greek myth allowed Rome to found its religion. Looking for their own origins, inspired by the greatest poets and events of the Ancient World, is what the Romans did. Grafting its own stories to Greek stories, Rome creates its society. Hypsipyle, a half-Greek-half-Barbarian queen, a lonely queen, incarnating straight Roman values, as the "pietas", the "fides", or the "virtus". This tough queen, who loves too much, forgetting herself, always careful with others, is one of the most important characters in the life of Thoas, her father, and Jason, her lover. She represents the litterary place of a beloving woman, left by a man in quest of his renown. Both coherent in the epic and ideal in tragedy, the poets draw a character, who evolves according to their registers and their esthetic writing conventions. From the Middle Ages, the initiatory aspect of "The Argonautics" and Hypsipyle's figure through the centuries, seem to have inspired Chrétien de Troyes, in "Legend of the Grail".
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3879