Les liens entre la région toulousaine et les Antilles françaises sous l'Ancien régime : délices et exotisme : Le commerce et la consommation de marchandises extra-européennes à Toulouse au siècle des Lumières.

Alima, Cécile (2017) Les liens entre la région toulousaine et les Antilles françaises sous l'Ancien régime : délices et exotisme : Le commerce et la consommation de marchandises extra-européennes à Toulouse au siècle des Lumières. [Mémoire]

[img] Text

alima_cecile_M12017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
[img] Text

alima_cecile_M12017_annexes.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Alima, Cécile
Directeur de recherche: Dousset-Seiden, Christine
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M1 Histoire et Civilisations modernes et contemporaines
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Commerce
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire moderne
Uncontrolled Keywords: exotisme, café, chosolat, thé, rhum, liqueurs, ratafias, Toulouse, alimentation, consommation, commerce, XVIIIe siècle, Antilles françaises, colonies
Mots-clés dans une autre langue: exoticism, coffee, chosolat,Tea, rum, liqueurs, ratafia, Toulouse, food, consumption, food industy, 18th century, French West Indies, colony
Abstract: Le XVIIIe siècle, est un siècle parsemé de changements et de nouveautés qui se traduisent dans de nombreux domaine, notamment celui alimentaire. Ces nouveaux produits sont en liens avec l'expansion territoriale de la France et les nombreux progrès techniques en terme de navigation et connaissance du monde. Nouvelles denrées, nouveaux prestiges et nouvelles catégorisations, ces "délices" étrangers changent profondément la société toulousaine... Au cœur de d'enjeux nouveaux, de nouvelles distinctions et revendications, ces derniers sont au centre d'une affirmation sociale, passant désormais par les consommations et les goûts, en perpétuelle évolutions et mutations... C'est dans ce Toulouse du XVIIIe siècle, que ce mémoire vous propose d'entrer afin de comprendre l'acculturation de certains produits, qui aujourd'hui font pleinement partis de la culture française, mais qui au XVIIIe siècle étaient réservés à une catégorie sociale et étaient considérés comme des "curiosités". Café, chocolat, thé, rhum, ratafias et liqueurs s'ajoutent aux autres denrées "exotiques" dont sont friands les Français. Ce mémoire de master I vous propose d'entrer dans la vie intime de ces Toulousains du XVIIIe siècle à travers l'étude d'archives anciennes, afin de mieux rendre compte de la réalité de ces produits. Cet attrait pour l'"Ailleurs" fait fantasmer ces hommes, qui n'ont pas d'autre choix pour "s'évader" dans cette imaginaire remplit d'odeurs, de saveurs, de couleurs, de produits et matières différentes. Est-ce ce besoin d'évasion par la consommation et l'achat de produits "exotiques" que les Toulousains consomment au XVIIIe siècle ces produits ? Ou assiste-t-on à une révolution des goûts et pratiques en place jusqu'ici.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3966