La place du piéton dans les documents d’urbanisme toulousains.

Morère, Paul (2017) La place du piéton dans les documents d’urbanisme toulousains. [Mémoire]

[img] Text

Morere_Paul_M12017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Morère, Paul
Directeur de recherche: Rouyer, Alice
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Villes, Habitat et Transition Ecologique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Développement durable
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Transport
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Déplacement piéton ; Toulouse Métropole ; PLUiH ; 2 pieds 2 roues ; Modes actifs
Abstract: Mon stage de Master 1, d’une durée de 3 mois, a été mené au sein de l’association 2 Pieds 2 Roues, œuvrant pour faciliter et développer les déplacements cyclistes et piétons dans Toulouse, plus précisément, pour la commission piéton. L’axe principal de mon travail est d’étudier comment les documents d’urbanisme de cette ville, tout particulièrement le PLUiH, prennent en compte les piétons. Pour fonder les bases de mon travail, j’ai d’abord effectué des recherches générales sur les différents sujets qui lui sont liés : définition d’un mode actif, obstacles auxquels sont confrontés les piétons au quotidien, politiques d’aménagement en leur faveur… À partir de ces éléments, j’ai étudié la question des piétons dans la métropole toulousaine, me basant sur les projets d’aménagement, faisant des recherches, me rendant sur place, assistant à des conférences, échangeant avec différents acteurs. J’ai ainsi identifié les nombreux éléments limitant le développement de la circulation piétonne. Bien que la métropole, au travers de différents projets, œuvre actuellement pour une meilleure inclusion piétonne, elle semble loin de rivaliser avec d’autres métropoles novatrices en la matière. Par comparaison, elle semble même accuser un retard important, qu’il est urgent de combler si la métropole veut mériter sa place. Sans vraiment prétendre apporter les solutions à cette problématique, j’ai accompli, avec les autres membres de l’association, plusieurs tâches tendant vers cet objectif. J’ai ainsi effectué diverses recherches, dont j’ai livré la synthèse aux membres. Ensuite, je me suis impliqué avec l’association dans les contributions au PLUiH, afin que son message puisse être considéré. De plus, dans le cadre de l’événement national Alternatiba, j’ai aidé à organiser un parcours de marche exploratoire au sein d’un quartier, afin d’identifier parmi les derniers aménagements ce qui a changé en faveur des piétons et ce qui devrait être amélioré. Enfin, j’ai organisé la dernière réunion de la commission piéton, durant laquelle les participants ont échangé sur leurs différents projets pour améliorer la circulation piétonne.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/3982