Evaluation environnementale du potentiel du peuplier

Désormeaux, Corentin (2017) Evaluation environnementale du potentiel du peuplier. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Désormeaux_Corentin_M12017.pdf


Télécharger (5MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Désormeaux, Corentin
Directeur de recherche: Briane, Gérard
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie de l'Environnement et du Paysage
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
Uncontrolled Keywords: Agroforesterie, Peuplier, Réchauffement climatique
Abstract: Le peuplier est une arme contre le réchauffement climatique car il séquestre le carbone. Il joue un rôle important dans le cycle du carbone étant donné qu’il constitue la deuxième essence la plus utilisée en France. Cette essence est intéressante tant au niveau de la rapidité de sa croissance que de la variabilité génétique et de son potentiel d’adaptation. Le peuplier produit du bois et peut être intégré à un système de production agricole. L’agroforesterie s’accommode de tous les systèmes de production : grandes cultures, élevage, viticulture, maraîchage etc. Les avantages procurés par l’arbre sont nombreux et répondent à divers enjeux actuels de l’agriculture : confort, protection et alimentation des animaux, fertilité des sols, assurance climatique, préservation de la biodiversité dont auxiliaires de culture et des ressources naturelles, augmentation de l’autonomie des agriculteurs, mobilisation de biomasse ligneuse et meilleure intégration territoriale de l’agriculture. Le peuplier peut s’intégrer dans des haies champêtres, alignements d’arbres intra-parcellaires, arbres têtards… autant de formations arborées qui peuvent s’associer avec les cultures et les animaux et avoir différents rôles, usages ou produits. La finalité actuelle est d’apporter une réponse complémentaire entre les enjeux agricoles et les enjeux de la filière populicole. Cette nouvelle voie permettra d’apporter une diversification pour les producteurs de peupliers et un revenu complémentaire pour les agriculteurs. Cela améliorerait le tissu économique actuel constitué par les filières bois. Une entrée possible de cette essence dans les systèmes agricoles, sans concurrence avec les rendements des cultures apporte une réponse aux conflits d’usage autour du bois. En effet, le potentiel de surfaces convertibles à l’agroforesterie est énorme, d’autant plus grâce au développement d’un panel de variétés de peupliers et pour différents types de contextes pédoclimatiques.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4010