L’environnement web à-t-il profondément changé la communication, la valorisation et la promotion autour des livres ?

Vidal, Fanny (2017) L’environnement web à-t-il profondément changé la communication, la valorisation et la promotion autour des livres ? [Mémoire]

[img] Text

vidal_fanny_M22017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Vidal, Fanny
Directeur de recherche: Barthe-Gay, Clarisse
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Communication, livres, édition, web 2.0, booktubeurs
Abstract: En 2005, l’émergence du Web 2.0 bouscule notre société. Défini comme le Web social, il doit cette appellation à l’implication des utilisateurs sur Internet qui peuvent être producteurs de multiples informations et contenus en ligne. Les ressources ainsi que l’accès à l’information et à la connaissance sont désormais à la portée du plus grand nombre et transforme les industries culturelles. De nos jours, les écrans sont omniprésents dans nos foyers, rendant notre attention de plus en plus courte et le Web a pris sa place come un usage majeur de la vie quotidienne de chacun. Face à une société toujours plus connectée, l’éditeur doit s’assurer que ses ouvrages se vendent au mieux afin de faire prospérer son entreprise. Mais l’environnement Web a-t-il profondément changé la communication, la valorisation et la promotion autour des livres ? Avec la facilité d’accès à l’information, à des contenus en ligne, le comportement du lecteur vis-à-vis des livres se transforme. La lecture sur écran se voit perturbée avec les nombreuses distractions générées par le Web. Celui-ci peut à la fois lire et partager sa lecture sur la toile alors qu’il effectue des recherches. De plus, Internet apporte une interactivité directe avec plusieurs internautes à travers le livre créant ainsi une expérience culturelle commune et crée le phénomène de lecture sociale. Face à ces nouveaux comportements, la relation entre l’éditeur et le lecteur se modifie et la communication entre eux devient plus directe. Une précieuse façon de connaître les attentes et envies des lecteurs afin de les satisfaire. Ces changements impliquent également la création de nouveaux métiers dont les éditeurs pure-players et l’activité de community manager. Face à ces nouveaux venus, le métier d’éditeur se retrouve profondément changé. Pour affirmer sa place au sein de la chaîne du livre, l’éditeur doit acquérir de nouvelles connaissances pour confirmer son rôle comme indispensable à la création et à la diffusion du livre et cela quelle qu’en soit sa forme. Pour l’aider dans l’un de ces nouveaux aspects de son métier qu’est la communication digitale, le Web 2.0 a permis de voir émerger de nouvelles tendances dans le monde du livre tels que les services presse numérique, les communautés en ligne devenues de nouveaux espaces pour la prescription littéraire, les réseaux sociaux et réseaux sociaux de lecture, dont Babelio est le plus connu en France et les blogs de lecteurs. Mais le Web 2.0 est plein de ressources et des prescripteurs d’un nouveau genre font également leur apparition : c’est le cas des booktubeurs et des Web TV. Le projet éditorial proposé a pour objectif de créer un site Internet, spécialisée dans la communication digitale dans le secteur du livre. Son élaboration aura pour but d’aider les éditeurs dans le domaine des nouvelles technologies, mais également dans l’élaboration de leur stratégie de communication digitale. Malgré l’enthousiasme de ces nouveaux influenceurs littéraires, l’environnement Web n’a pas encore profondément changé la communication, la valorisation et la promotion autour des livres. Cette nouvelle forme de communication ne convient pas à toutes les maisons d’édition et genres littéraires, notamment dû au profil des personnes issues de ces communautés de lecteurs, qui sont généralement des jeunes entre 15 et 25 ans . Mais ces nouveaux modes de communication nés grâce au Web participatif ne sont toutefois pas à proscrire. Malgré sa jeunesse, ces nouveaux moyens ont su s’implanter dans le paysage de certaines maisons d’édition et auprès des lecteurs, comme c’est le cas pour les éditeurs de littérature young adults, jeunesse ou encore de romance . Un moyen supplémentaire pour pouvoir attirer le lectorat en fédérant des communautés. La communication digitale, par le biais de ces nouveaux prescripteurs amateurs, a su donc assurer sa notoriété dans le monde du livre.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4015