Harry Potter, entre autorité naturelle et révolution éditoriale

Boillet, Camille (2017) Harry Potter, entre autorité naturelle et révolution éditoriale. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)
boillet_camille_M22017.pdf

Télécharger (195MB) | Prévisualiser

Résumé

Publié pour la première fois en 1997, Harry Potter est aujourd’hui un des piliers de l’édition. Ouvrage le plus vendu au monde après La Bible et Le Petit Livre rouge de Mao et traduit dans 80 langues ; plus de 450 millions de copies ont trouvées preneur après seulement vingt ans. Comment expliquer un tel phénomène ? La réponse s’explique par de nombreux points. Premièrement. J. K. Rowling use d’un large éventail d’éléments populaires disséminés tout au long de son œuvre et inscrit celle-ci directement dans l’inconscient collectif grâce à ces références d’ordre mythologique, littéraire et historique. Par ailleurs, l’impact qu’a eu la saga sur le public s’explique par les thèmes que l’auteure aborde. Ceux-ci, intergénérationnels, ont su fédérer un lectorat de tout âge et la capacité de J. K. Rowling a se renouveler au fil des tomes a envouté le public. Univers transmédia, Harry Potter a su trouver un public au cinéma, dans le jeu vidéo et sur internet. Ce public – à la limite du fanatisme parfois –, a outrepassé les supports immatériels et transcendé l’œuvre dans le monde réel : sport, sciences, musique… De nombreux domaines sont dorénavant emprunt de références à l’univers des aventures du jeune sorcier. Pourtant ce phénomène est décrié, les détracteurs de cette Pottermania y voient un objet de consommation de masse, réducteur pour l’ensemble de la culture. Mais indubitablement, Harry Potter a laissé une trace dans le monde de l’édition et de la littérature de jeunesse. Chaque nouveau livre estampillé de la marque est gage de succès. Pour la première fois, le grand format est proposé aux enfants sans crainte que ces derniers ne prennent peur à la vue d’un tel ouvrage. Même les codes narratifs des productions qui ont suivi la sortie de la saga ont évolués et de nombreuses maisons d’édition se sont lancées sur le marché suite au succès de l’ouvrage, espérant ainsi captiver le lectorat du jeune sorcier. Harry Potter est donc un modèle pour le secteur éditorial, et plus particulièrement celui du roman jeunesse.

Type de document: Mémoire
Type de master: Mémoire master 2
Mots-clés : Harry Potter
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Littérature générale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
UFR / Département: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Directeur de recherche: Grivaux, Mathilde
Déposé par: Camille Boillet
Date du dépôt: 18 Oct 2017 12:10
Dernière modification le: 18 Oct 2017 12:10
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4021

Modifier (authentification requise)

Notice du document Notice du document