Fundamentos del sistema moral en la cultura mexica.

Ortiz, Anaïs (2017) Fundamentos del sistema moral en la cultura mexica. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

ortiz_anaïs_M12017.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (1MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Ortiz, Anaïs
Directeur de recherche: Contel, José
UFR / Composantes: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes hispaniques et hispano-américaines
Diplôme: M1 Etudes hispano-américaines
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Espagnol
Mots-clés en français: cultures, Mésoamériques, méchiques, Histoire
Résumé en français: Les cultures originaires de Mésoamériques laissant autant de témoignages culturels concrets comme celle des méchiques et apportant de précieux détails de leur version de l'Histoire, sont peu nombreuses. Les méchiques ont laissé derrière eux leur vie nomade pour finalement devenir de talentueux constructeurs de monuments surdimensionnés et forger le plus grand empire d'Amérique en moins de deux cents ans. Leur imposante capitale, México-Tenochtitlan, représentait le centre politique, économique et militaire de l'époque postclassique. Ils possédaient déjà un ingénieux système d'acheminement d'eau à l'aide d'aqueducs, avaient érigé d'imposants temples pour leurs dieux. Ils pratiquaient aussi les sacrifices humains pour maintenir l'équilibre cosmique, preuve de leur système moral qui leur était spécifique, principalement ancré dans leur cosmogonie, rituels, fêtes, mythes et système éducatif. Dans le présent travail, nous analyserons les fondements de ce système moral qui ne s'articulera pas entre le "bon" et le "mauvais", l'altruisme ou l'égoïsme, mais qui sera essentiellement fondée par la conservation d'un peuple. C'est à partir de cette perspective du fondement de la morale dirigée par la conservation d'une culture que nous analyserons le système moral et transgressif de la civilisation millénaire méchique.
Résumé dans une autre langue: Pocas culturas originarias de Mesoamérica han dejado tantos testimonios concretos como los mexicas, ofrecido con tantos detalles su versión de la historia, determinado con tanta minuciosidad el día en que su tiempo empezó a transcurrir. Los mexicas dejaron sus vidas de tribu nómada para convertirse en constructores de obras sobrehumanas y fraguar el imperio más grande de América en menos de 200 años. Su imponente capital representó el centro político-económico-militar de aquella época. Poseyeron un sistema de acueductos altamente sofisticado en aquellos tiempos, erigieron magníficos templos como tributo a sus dioses, practicaron los sacrificios humanos a fin de resguardar la armonía cósmica, muestra de su particular sistema moral, sistema cristalizado principalmente en su cosmogonía, rituales, fiestas, mitos y sistema educativo. En el presente trabajo, examinaremos los fundamentos de dicho sistema moral, el cual no se articularía entre lo “bueno” y lo “malo,” entre el altruismo y el egoísmo, sino se fundamentaría principalmente en torno a la conservación de su pueblo. Es a partir de esta perspectiva sobre el fundamento de la moral dirigida a la conservación de una cultura que examinaremos el sistema moral y transgresivo en la milenaria civilización mexica.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4044