Le commerce lié aux réseaux sociaux des migrants: cas des commerces de la Rue République à Saint-Cyprien Toulouse.

Djibo, Boureima (2017) Le commerce lié aux réseaux sociaux des migrants: cas des commerces de la Rue République à Saint-Cyprien Toulouse. [Mémoire]

[img] Text

boureima_Djibo_M12017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (764kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Djibo, Boureima
Directeur de recherche: Favre, Guillaume
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sciences Economiques et Gestion
Diplôme: M1 Recherche et Etudes Sociologiques (RES)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Commerce
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Réseaux sociaux
Uncontrolled Keywords: Réseaux sociaux, capital social, trajectoires sociales, atiéké, commerce ethnique, structures sociales, structures économiques, encastrement structurel
Abstract: Le commerce exotique comme tout autre activité économique, s'inscrit dans la dynamique de la sociologie structurelle et économique. Dans le sens où, les acteurs économiques ici en l'occurrence les commerçants de la diaspora africaine, mobilisent un ensemble des dispositifs et mécanismes pour atteindre leur objectif qui est celui d'être chefs d'entreprise. En effet, de la propension à migrer jusqu'à l'idée même de monter son entreprise, l'acteur économique, le migrant objet de notre sujet, fait appel à tous ses réseaux sociaux, mobilise tous ses capitaux. Ce qui porte à dire que cet acteur, interagit dans un ensemble relationnel à commencer par sa famille, famille qui l'a épaulé ,accompagné tous ses projets, ses amis et proches constituent pour lui un cadre structurel très intéressant. En plus, les acteurs évoluent dans un cadre où les informations échangées entre eux sont beaucoup plus importantes pour eux puisque ces informations leur viennent des connaissances, collègues en plus de celles qui reçoivent de leurs familles, cela nous rappelle la notion de "l'encastrement relationnel" concept fort à Mark GRANOVETTER. Soulignons enfin, qu'une activité économique est tout d'abord une action sociale, nous ne devons de l'analyser en dehors des structures qui la sous-tendent.
Résumé dans une autre langue: Exotic trade like any other economic activity, is part of the dynamics of structural and economic sociology. In the sense where economic actors here in this case traders of the African diaspora, mobilizing a set of devices and mechanisms to achieve their objective, which is to be business leaders. Indeed, the propensity to migrate up to the very idea of set up his company, the economic agent, the object of our subject, is migrant call to all social networks, mobilizes all its capital. Which is to say that this actor, interacts in a relationship together starting with his family, family who has supported, along with all of his projects, his friends and relatives are for him a very interesting structural framework. In addition, actors operate in a framework where the information exchanged between them are much more important for them because these information come to them knowledge, colleagues in addition to those who receive their families, reminds us the concept of "l'encastrement relationnel" strong concept to Mark GRANOVETTER. " Finally, it should be noted that economic activity is primarily a social action, we must analyse outside the structures underpinning.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4048