Le monde d’une « méta-controverse » : consommer de la viande ?

Boutin, Brice (2016) Le monde d’une « méta-controverse » : consommer de la viande ? [Mémoire]

[img] Text

Boutin_Brice_M22017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Boutin, Brice
Directeur de recherche: Barrey, Sandrine
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie
Diplôme: M2 Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Méta-controverse ; controverse ; consommation de viande
Abstract: La consommation de viande est fortement remise en question depuis quelques années. Pour traiter ce sujet, l’approche choisie dans ce document est celle de la sociologie pragmatique des controverses. L’intérêt d’une telle démarche est de saisir la controverse pour ce qu’elle est, tout en évitant au chercheur de prendre part à celle-ci. D’un point de vu autre qu’analytique, la démarche pragmatique invite le chercheur à porter son attention sur les discours et les arguments des profanes qui participent à la controverse, sans les disqualifier a priori. De plus, l’approche pragmatique nous invite à saisir les controverses comme des situations mouvantes où les identités des parties prenantes sont sans cesse renouvelées et nous permet ainsi de mieux saisir l'évolution des situations. Ma recherche m’a conduit à identifier plusieurs controverses que j’ai pu agréger autour de quatre thématiques : l'attention aux impacts environnementaux ; la croissance démographique mondiale ; les aspects santé/nutrition et la condition animale. La multiplicité des acteurs et arguments mobilisés dans les controverses autour de la consommation de viande et des liens que ces entités entretiennent entre-elles m'a conduit à envisager ces controverses comme une méta-controverse. J’ai pu observer trois représentations du monde qui coexistent et parfois s’affrontent au sein de cette méta-controverse. Ces mondes, calqués sur le modèle proposé par L. Boltanski et L. Thévenot, sont : le monde antispéciste, le monde paysan et le monde industriel. Le monde industriel est celui qui, pour le moment, semble s’imposer. Cependant la vision antispéciste gagne du terrain grâce à la récente médiatisation des violences faites aux animaux en abattoirs. Ce changement dans la polarité de la méta-controverse a pour conséquence de renforcer la position paysanne.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4104