Monique Wittig : Du manque à la réunification. Comment penser une révolution féministe par la littérature ?

Mahy, Caroline (2017) Monique Wittig : Du manque à la réunification. Comment penser une révolution féministe par la littérature ? [Mémoire]

[img]
Preview
Text

mahy_caroline_M22017.pdf


Télécharger (552kB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Mahy, Caroline
Directeur de recherche: Sibertin-Blanc, Guillaume
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Philosophie
Diplôme: M2 Philosophies allemande et française : genèses, devenirs
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Philosophie occidentale moderne
Uncontrolled Keywords: féminisme, lesbiannisme, hétérosexualité, homosexualité, contrat social, sexe, genre, rapports sociaux de sexe, appropriation, domination, différence, performativité, littérature mineure, lutte des classes, subjectivation
Abstract: Depuis le début des années soixante jusqu'à la fin des années quatre-vingts-dix, Monique Wittig s'est saisie de la littérature pour porter au grand public la question lesbienne. Cette écrivain française, immigrée aux États-Unis depuis le milieu des année 1970 pour y être professeur d'université, cristallise une pensée féministe novatrice pour son époque. En effet, depuis cette période, les théoriciennes féministes développent une perspective visant à aborder l'hétérosexualité comme une construction sociale traversée par des rapports de pouvoirs. Le plus évident d'entre eux est celui du rapport hiérarchique de domination et d’appropriation entre les sexes. Avec M. Wittig - et d'autres – il est désormais possible de considérer l'hétérosexualité sous un angle politique, c'est-à-dire non plus comme l'expression d'un fait biologique mais au contraire un phénomène historiquement façonné par des rapports sociaux de pouvoirs. C'est ce que nous aborderons dans ce travail par tout les aspects qu'il nous semble pertinent d'explorer. Si notre recherche a pour centre les textes - tant théoriques que poétiques – de M. Wittig, nous ferons appel à de nombreux auteurs philosophiques pour étayer les questions qui se poseront à nous au cours de ce travail. Ce mémoire de recherche se compose de trois parties qui convergent toutes vers l'étude des textes de l'auteure. Ainsi, dans un premier temps nous nous intéresserons à la question sociale et à la représentation de l'hétérosexualité dans la société. Ensuite, nous étudierons cette question sous l'angle spécifique de la littérature et plus particulièrement nous nous interrogerons sur la possibilité d'action du sujet lesbien, minoritaire, sur la réalité sociale via la littérature. Dans un troisième et dernier temps, nous ferons une étude pratique des procédés mis en œuvre et développés par l'auteure au sein même de ses productions littéraires. Tout au long de ce travail, nous étudierons la construction de l’hétérosexualité et des catégories de sexes mais aussi des nombreuses questions soulevées par le marxisme de classe, les luttes identitaires et la performativité du langage. Ce mémoire porte donc principalement sur les questions théoriques et leurs résolutions pratique dans le champ de pensée philosophique de la littérature lesbienne et féministe.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4121