Les éditeurs critiques : enjeu de professionnalisation

Pinon, Adeline (2017) Les éditeurs critiques : enjeu de professionnalisation. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

pinon_adeline_M22017.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Pinon, Adeline
Directeur de recherche: Mazzone, Fanny
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Médias
Uncontrolled Keywords: professionnalisation, édition, éditeurs, critiques
Abstract: Ce mémoire s’intéresse aux éditeurs critiques, éditeurs qui publient dans le domaine des sciences humaines et sociales, à gauche du spectre politique et indépendants , et à leur enjeu de professionnalisation. Nous nous demandons en quoi et comment les éditeurs critiques luttent pour se professionnaliser dans le champ de l’édition marqué par la surconcentration. Pour cela nous convoquons différents concepts de sociologie, comme par exemple la notion de champ développée par Pierre Bourdieu. L’édition critique, en tant que sous-champ de l’édition, est régi par de nombreuses contraintes ; surconcentration, forte exigence de rentabilité, difficulté d’accéder à un système de diffusion-distribution… Ainsi, pour faire leur place aux côtés des grands groupes, les éditeurs critiques indépendants développent des stratégies audacieuses et inventives. Parmi elles nous pouvons citer les nombreuses actions collectives qui rassemblent différents acteurs de la chaîne du livre au service de la défense de l’indépendance et de la « bibliodiversité ». Cette lutte pour maintenir sa position dans le champ se traduit de diverses manières selon les éditeurs. Dans une partie consacrée à l’exploration de terrain, nous observons ces stratégies chez trois éditeurs critiques : Agone, La fabrique et Smolny. Au préalable, nous établissons des critères de professionnalisation qui concernent les différentes phases de l’activité d’une maison d’édition : son organisation, sa production et sa communication. Nous étudions comment les stratégies déployées pour faire face à l’enjeu de professionnalisation se distinguent et se rejoignent. Une des problématiques sous-jacente à la question de la professionnalisation est le travail passionné, qui met en jeu l’investissement et l’engagement et brouille les frontières entre le mode vocationnel et le mode professionnel. Le capital symbolique est alors mis en avant au détriment du capital économique, caractéristique propre au secteur culturel. Cela n’est pas sans conséquences sur le modèle économique. Nous soumettons en dernière partie un projet éditorial pour renforcer la professionnalisation du collectif d’édition Smolny. Afin d’envisager la salarisation d’au moins un bénévole de Smolny, nous proposons différentes stratégies dont la principale est l’augmentation et la régularité de la production. C’est pourquoi nous souhaitons mettre en place une nouvelle collection dont nous présentons quatre titres et le premier plus spécifiquement. Nous espérons par ces suggestions renforcer la visibilité du catalogue de Smolny et accroître le degré de professionnalisation du collectif d’édition.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4156