Agriculture urbaine, agriculture locale, et nouveaux systèmes alimentaires territoriaux.

Perroit, Elsa (2017) Agriculture urbaine, agriculture locale, et nouveaux systèmes alimentaires territoriaux. [Mémoire]

[img] Text

Perroit_Elsa_M22017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Perroit, Elsa
Directeur de recherche: Rouyer, Alice
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Villes, Habitat et Transition Ecologique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Agriculture, économie et politique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
Abstract: Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé « une réforme sans précédent de l’agriculture française », ce qui amène à réfléchir sur le modèle agricole français, tel qu’il est aujourd’hui, et comment il est arrivé jusque là. Il a également rappelé dans son discourt d’ouverture des Etats généraux de l’Alimentation, que : « loin d’opposer les modèles agricoles, nous devons trouver l’équilibre le plus harmonieux et la meilleure complémentarité entre eux et les faire évoluer pour qu’ils concourent tous au développement de l’alimentation toujours plus saine, sûre et durable que nous appelons de 5 nos voeux pour nous-mêmes, pour nos concitoyens, pour les consommateurs européens et pour l’ensemble de la planète. » En dépit de ces déclarations, la grande absente de ces états généraux et l’agriculture urbaine, ce qui la relègue à une agriculture non productive dont les fonctions seraient écartées de celles alimentaires, alors que si la spécificité de l’agriculture urbaine est certes son caractère multiforme, elle n’est pas pourtant dépourvue de rôle vis-à-vis de la sécurité alimentaire des territoires urbains. Un de ses atouts majeur est qu’elle est totalement associée à son territoire, en ce sens ou en fonction du type de projet souhaité, du caractère que l’on souhaite lui donner seront mis en avant diverses de ses facettes : à un projet de rénovation urbaine sera souvent promu le caractère social et d’appropriation de l’espace public, à un projet mis en avant par une école, le volet éducatif, etc. L’agriculture urbaine est un objet d’étude protéiforme qui peut donc intéresser une multitude d’acteurs. L’agriculture urbaine se situe notamment dans la mouvance qui vise à (ré)intégrer la nature dans les espaces urbains. Cependant, une certitude existe : l’agriculture urbaine, si elle regorge de qualité, ne suffit et ne suffira pas à alimenter les territoires urbains.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4244