Les Santiagueros, du rêve révolutionnaire cubain au désenchantement idéologique: analyse sociologique de la société cubaine contemporaine

Escach, Jordi (2017) Les Santiagueros, du rêve révolutionnaire cubain au désenchantement idéologique: analyse sociologique de la société cubaine contemporaine. [Mémoire]

[img] Text

escach_jordi_M22017.pdf


Accès : Registered users only jusqu'au 1 January 2018.

Télécharger (696kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Escach, Jordi
Directeur de recherche: Mégevand, Sylvie
Divisions: Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse (IPEAT)
Diplôme: M2 Etudes sur les Amériques (SHS)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Sociologie, Politique, Économie, Vie quotidienne, Révolution cubaine
Mots-clés dans une autre langue: Sociología, Política, Economía, Vida cotidiana, Revolución cubana
Abstract: La société cubaine est a un tournant de son histoire. La période spéciale semble avoir été dépassée, Fidel Castro n'est plus et la politique internationale autour de Cuba semble se desserrer. Pourtant par l'étude sociologique des Cubains de Santiago de Cuba de nombreuses contradictions apparaissent entre la libéralisation objective de l'économie et les idéaux de la Révolution cubaine. Les Santiagueros nous dévoilent alors une quotidienneté qui trahit les échecs d'un système cherchant à concilier des modèles qui semblent s'opposer. Il apparaît alors une société dans l'attente, qui ne sait plus où elle va et le spectre de la Cuba prérévolutionnaire refait surface. Prostitution, précarisation des couches les plus populaire,alcoolisme, criminalité refont surface. Les espoirs des Cubains se retrouvent alors en dehors du carcan castriste (principalement par la religion et l'émigration)ou disparaissent dans une quotidienneté marquée par l'ennuie, l'alcool et la débrouille. On observe une vie au jour le jour, qui trahit le manque d'espoir des citoyens et l'incapacité d'imaginer un nouvel horizon collectif capable de conserver les idéaux révolutionnaires auxquels les Cubains sont tant attachés tout en profitant du progrès occidental qui entre chaque jour un peu plus sur une île de plus en plus dépendante du tourisme étasunien et européen.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4284