De l'importance de la philosophie à propos des sciences du système nerveux : réflexions sur l'impact de la neurologie, du soin à la recherche, sur la représentation de l'homme.

Rabie, Belkis (2017) De l'importance de la philosophie à propos des sciences du système nerveux : réflexions sur l'impact de la neurologie, du soin à la recherche, sur la représentation de l'homme. [Mémoire]

[img] Text

rabie_belkis_M22017.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (958kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Rabie, Belkis
Directeur de recherche: Marimbert, Jean-Jacques
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Philosophie
Diplôme: M2 Ethique du soin et recherche (philosophie, médecine, droit)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Morale, éthique
Uncontrolled Keywords: neurologie, conscience, éthique
Abstract: S’il faudra bien se mettre d’accord sur une certitude, ce sera la suivante : le système nerveux n’est pas un appareil comme un autre. La neurologie traite de patients bien particuliers. Elle regroupe essentiellement des individus qui vivent leur souffrance physiopathologique en une réduction d’autonomie, de faculté de langage, de mobilité, de perte de soi, de perte de potentiel de vie. L’examen clinique évaluant le retentissement de ces sémiologies est peut-être bien le plus fascinant de tous. Il prend en considération la personne dans son intégralité et témoigne de l’émerveillement que suscite le mystère du mental. Il s’agira dans le présent mémoire d’apporter une réflexion philosophique face à ce que la neurologie, du soin à la recherche, nous apprend sur l’homme. Il ne s’agira pas de s’intéresser à proprement parler à chercher une définition de ce qu’est l’homme, ni même de s’aventurer dans le puits sans fond qu’est la conscience. Il ne s’agira pas de rendre compte d’un point de vue historique des différentes transformations que la représentation de l’homme a eu. Notre travail préfère valoriser ce que les neurosciences modernes apportent à la connaissance de l’homme en tant qu’organisme vivant et comment cela peut être légitimement mis en relation avec les sciences humaines. Il s’agira de parler de la représentation de l’homme dans le sens de l’image que ses semblables perçoivent, des valeurs qu’ils projettent, de sa position dans le monde et des questions qu’il chasse. Et, puisque ce projet de recherche se veut porter par le regard médical, il s’agira également de parler de l’homme en tant qu’objet d’investigation scientifique aux problèmes relatifs au potentiel humain. C’est dans toute cette dimension et au fur et à mesure que nous pourrons évaluer les transformations et leur conséquence éthique.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4442