TBI : Un nouvel outil dans l’enseignement de l’hôtellerie-restauration

Vallaut, Céline (2018) TBI : Un nouvel outil dans l’enseignement de l’hôtellerie-restauration. [Mémoire]

[img] Text

vallaut_celine_M22018.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (3MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Vallaut, Céline
Directeur de recherche: Cinotti, Yves
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Hôt-Rest : Organisation et production culinaire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: TBI, Tableau blanc interactif, Impact enseignants/élèves, Intégration, Support pédagogique
Abstract: Il y a plus de dix ans, le TBI a fait sa première apparition dans les écoles en France. Il permet d’apporter un nouveau support pédagogique dans le système scolaire. Son but est de faire travailler les élèves sur le tableau avec l’aide de l’enseignant. Après une formation initiale au TBI, l’enseignant peut créer des activités interactives qu’il développera avec ses années de pratique et d’expérience. Au niveau de l’hôtellerie-restauration, avec l’aide d’une étude quantitative nous avons mis en avant le fait que l’utilisation du TBI remettait en question la manière dont les enseignants réalisaient leurs cours qu’ils soient en enseignement professionnel ou en enseignement technologique, mais aussi que l’usage du TBI permettait de motiver les élèves et qu’il améliorait leurs attentions durant les cours. Le TBI a donc un impact positif dans les différents cours où il est utilisé mais il faudra prendre en compte qu’il n’aura pas la même fonctionnalité avec les élèves en AE, en TP ou en technologie culinaire. Cependant nous avons aussi pu observer qu’il avait des limites dans son utilisation. Nous avons également pu constater que peu d’enseignants utilisaient actuellement l’outil dans ce secteur mais que ceux qui ne l’utilisent pas, souhaiteraient le mettre en place dans leurs lycées. Il est aussi important de mentionner que certains enseignants utilisent actuellement de plus en plus le vidéo projecteur interactif durant toute une séance (de l’appel jusqu’à l’évaluation sommative) alors que d’autres enseignants n’utilisent le TBI que ponctuellement durant le cours (activité ou exercices).
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5090