Étude sur les déterminants sociaux et économiques des choix de commercialisation des agriculteurs bio en Bretagne.

Beaudouin, Sophie (2015) Étude sur les déterminants sociaux et économiques des choix de commercialisation des agriculteurs bio en Bretagne. [Rapport de stage]

[img]
Preview
Text

Beaudouin-Sophie-2015.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Rapport de stage
Creators: Beaudouin, Sophie
Directeur de recherche: Busca, Didier
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie et Anthropologie
Diplôme: M2 Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Agriculture, économie et politique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Commerce
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Développement durable
Uncontrolled Keywords: circuit court, agriculture bio, Bretagne, exploitation agricole
Abstract: L’analyse des données technico-économiques des exploitations a mis en lumière des caractéristiques structurelles propres aux exploitations en circuits courts et aux exploitations en circuits longs. Cependant, les exploitations en complémentarité circuits courts et circuits longs remettent en cause ce schéma économique habituel puisqu’elles ont des caractéristiques structurelles très variables qui sont similaires tout autant aux exploitations en circuits courts qu’aux exploitations en circuits longs. Ainsi, si certains éléments structurels facilitent le positionnement des agriculteurs sur tel ou tel circuit de commercialisation, cela est particulièrement vrai pour la vente en circuits courts et la vente en circuits longs. Par la suite, nous avons pu mettre en évidence que les agriculteurs en circuits courts sont davantage motivés par des raisons d’ordre éthique, économique et relationnel et les agriculteurs en circuits longs sont davantage motivés par des raisons organisationnelles et liées à l’activité de production. En ce qui concerne la vente en complémentarité circuits courts et circuits longs, nous avons constaté la présence d’une pluralité de motivations, motivations qui sont tout autant spécifiques à la vente en circuits courts qu’à la vente en circuits longs. Cette diversité de motivations nous a amené à nous interroger plus spécifiquement sur le « comment certains agriculteurs en sont-ils venus à se positionner sur tel ou tel circuit de commercialisation ? » pour aller plus loin que le « pourquoi certains agriculteurs ont choisi tel ou tel circuit de commercialisation ? ». Ainsi, ce qui est réellement au cœur des stratégies de commercialisation des agriculteurs c’est le moteur, c’est-à-dire les manières de concevoir et d’agir dans son activité agricole. En effet, ces moteurs conduisent les agriculteurs, au gré des éléments de contexte, à développer des stratégies de commercialisation singulières. Les agriculteurs mus par tel ou tel moteur auront alors plus tendance à s’orienter vers la vente en circuits courts, la vente en circuits longs ou la vente en complémentarité circuits courts et circuits longs.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/512