Les violences verbales et leur traitement dans les établissements publics scolaires français

Fiorini, Justine (2018) Les violences verbales et leur traitement dans les établissements publics scolaires français. [Mémoire]

[img] Text

fiorini_justine_M22018.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (466kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Fiorini, Justine
Directeur de recherche: Martin, Franck
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Conseiller principal d'éducation
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Violence verbale, Prévention, Sanction, Punition
Abstract: L'objectif de cette étude est de déterminer l'existence éventuelle de perceptions différentes de la violence verbale entre les individus et entre les élèves et professeurs dans un établissement scolaire (collège). Il est aussi d'identifier le traitement des actes de violence verbale effectué dans ce même établissement par les personnels (et spécialement par les professeurs). Pour ce faire, un questionnaire a été distribué à un échantillon de 125 élèves (tout âge, toute classe et tout sexe confondus) et un autre l'a été à un échantillon de 18 professeurs (toute discipline, tout âge, toute ancienneté dans l'établissement et tout sexe confondus). Dans un premier temps, les résultats recueillis ont permis de mettre en évidence que la notion de violence verbale est difficile à définir et qu'il est fréquent de la confondre avec d'autres notions proches. Ils ont également permis de montrer que la violence verbale est traitée de manière assez ferme dans les établissements scolaires et que ce traitement peut notamment provenir du fait que la violence verbale est une notion possédant des caractéristiques difficilement identifiables par les personnels de l'établissement (car variables en fonction d'une multitude de données externes et internes à l'individu). Dans un second temps, les analyses statistiques montrent que certaines caractéristiques de la violence verbale sont communes à bon nombre d'individus ainsi qu'aux élèves et aux professeurs, tout en mettant en évidence de nombreuses divergences. Elles ont aussi montré que le traitement de ces actes varie en fonction des personnels qui en ont la charge. Toutefois est constaté un traitement plutôt ferme par les professeurs, permettant à la fois de démontrer un manque de cohérence éducative et une délégation fréquente aux personnelles désignés historiquement garants de l'ordre. Puis, dans un troisième temps, les résultats ont été discuté afin d'aboutir à l'élaboration d'un projet destiné à prévenir la violence verbale dans les établissements scolaires.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5144