Comment faire émerger le besoin d’une nouvelle technique. Cas du calcul des coordonnées de la somme de deux vecteurs en classe de seconde.

Boirie, Guillaume (2018) Comment faire émerger le besoin d’une nouvelle technique. Cas du calcul des coordonnées de la somme de deux vecteurs en classe de seconde. [Mémoire]

This is the latest version of this item.

[img] Text

Boirie_Guillaume_M22018.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (687kB) | Request a copy
[img] Text

Boirie_Guillaume_M22018_annexes.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (766kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Boirie, Guillaume
Directeur de recherche: Gineste, Olivier
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Mathématiques
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Besoin, Seconde, Somme, Technique, Vecteurs
Abstract: Ce présent mémoire retrace le travail réalisé dans le cadre d’un Projet de Recherche sur l'Enseignement des Mathématiques (PREM) au cours du Master 2 Métiers de l’Éducation, de l’Enseignement et de la Formation (MEEF) à l’Université Toulouse Jean Jaures. Suite à une activité d’étude et de recherche (AER) réalisée en classe de seconde sur le thème des vecteurs, une problématique est survenue. En effet, L’analyse de la séance observée a mis en évidence que les élèves n’ont pas eu besoin d’utiliser la technique enjeu de l’étude pour déterminer les coordonnées de la somme de deux vecteurs. Ils ont utilisé une technique de résolution graphique déjà maitrisée. Le but de l’activité était pourtant de calculer les coordonnées du vecteur somme en faisant la somme des coordonnées de deux vecteurs. La problématique développée dans ce mémoire est donc la suivante : Comment faire émerger le besoin d’une nouvelle technique auprès des élèves ? Une nouvelle AER a donc été proposée afin de permettre aux élèves de mobiliser une nouvelle technologie qui est la propriété des coordonnées de la somme de deux vecteurs. Pour ce faire, l’AER met en avant, au de travers de 3 questions, les limites de l’utilisation de la technique de résolution graphique pour répondre à la question finale du problème. Cela permet aux élèves de se créer la nécessité d’utiliser une nouvelle technique qui émergera de leurs travaux d’étude et de recherche. Un scénario didactique est décrit pour permettre aux élèves de répondre aux questions posées et à l’enseignant de faire vivre l’étude dans le respect de l’organisation mathématique ciblée.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5159

Available Versions of this Item

  • Comment faire émerger le besoin d’une nouvelle technique. Cas du calcul des coordonnées de la somme de deux vecteurs en classe de seconde. (deposited 04 Dec 2018 10:16) [Currently Displayed]