L’affectivité au service de la mobilisation scolaire. Expériences scolaires d’élèves, en cycle 3, sur la relation à leur enseignant.

Menard, Sophie (2018) L’affectivité au service de la mobilisation scolaire. Expériences scolaires d’élèves, en cycle 3, sur la relation à leur enseignant. [Mémoire]

[img] Text

Sophie.Menard_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Menard, Sophie
Directeur de recherche: Huet-Gueye, Marie
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Relation, Affectivité, Mobilisation
Abstract: Educatrice spécialisée pendant de nombreuses années, avant d’amorcer mon projet de reconversion professionnelle pour devenir professeur des écoles, j’ai eu l’opportunité d’exercer dans le champ du social et du médico-social. Pour des enfants carencés, malmenés, violentés qui ont souvent connu des conditions de vie précaires, l’école est souvent un lieu ressource. Ce qui m’a conduit à formuler deux questions centrales : - La qualité du rapport à l’enseignant est-il déterminant dans l’investissement scolaire d’un élève ? - Le rapport à l’enseignant, vécu par l’élève, à travers la relation pédagogique est-il de l’ordre de l’affectif ? Au cours de ma démarche de recherche, je me suis donc intéressée au lien pouvant exister entre affectivité et investissement scolaire. La question de recherche était la suivante : Dans quelles conditions la relation « enseignant-élèves » permet-elle de favoriser la mobilisation scolaire d’élèves de cycle 3 ? Dans un premier temps, j’ai tenté de cerner l’essence de la relation « enseignant élèves » ainsi que les facteurs influençant cette relation et dans un deuxième temps de définir les composantes de l’affectivité. Dans ma démarche de recherche, je me suis centrée sur l’expérience d’élèves de cycle 3 dans le cadre du paradigme du triple rapport à l’école, au savoir et au maître. Cette démarche m’a permis de me rendre compte du fait que l’ensemble des élèves accorde de l’importance à la personne de l’enseignant et cela quel que soit leur niveau scolaire. Il joue un rôle déterminant comme médiateur des apprentissages et occupe une place centrale au sein de l’institution scolaire.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5208