L'insolite dans la réhabilitation, innovation au cœur des villes.

Jousseaume, Benjamin (2018) L'insolite dans la réhabilitation, innovation au cœur des villes. [Mémoire]

[img] Text

Benjamin.Jousseaume_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (16MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Jousseaume, Benjamin
Directeur de recherche: Becheras, Elodie
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design d'espace, couleur, lumière
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Anthropologie sociale et ethnologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Architecture > Architecture moderne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Architecture > Architecture contemporaine
Abstract: La réhabilitation apparaît à partir des années d’après guerre en France. De cette période, ce mémoire a pour but d'analyser l'existant en le transposant vers une nouvelle méthodologie de conception qui se concentre sur « l'insolite ». Comment ce terme peut-il devenir un outil aussi important et pertinent pour la réhabilitation et la rénovation des villes ? L'architecture du XXIeme siècle devient de plus en plus formaliste, il est temps qu'un nouveau positionnement se fasse pour prouver que la reconversion est une alternative de taille contre la ville « générique ». Ainsi, à travers des études socio-anthropologiques et des exemples concrets de plusieurs styles architecturaux à travers le monde, de nombreux phénomènes apparaissent dans les centres urbains pour favoriser la valorisation du patrimoine, le développement durable et la sphère culturelle que la réhabilitation engendre. Ces innovations sont aujourd'hui au coeur des pensées architecturales, créant un lien heureux entre l'habitant et son habitat. Entre projets utopiques et conceptions plastiques, ce texte a pour but de montrer que la ville de demain doit requalifier sa manière d'agir grâce à de nouvelles conceptions et de nouveaux usages. L'insolite dans la réhabilitation se voit être une alternative à une agglomération en constante expansion, pour qu'ainsi, l'architecture patrimoniale des centres se voit dotée d'un palimpseste, d'une nouvelle enveloppe, redessinant son esthétisme tout en gardant sa part d'Histoire. La colonne vertébrale du mémoire s'articule autour du néologisme « archtistique », crée pour faire émerger de nouvelles émotions chez les citadins. Cette notion pourra alors l'interpeller, amenant à de nouveaux scénarii d'usage et renforcer par une volonté toujours plus forte de transposer l'art dans l'architecture. En lien avec le reste de l'écrit, cette méthode est reprise ensuite dans le projet de fin d’études, une archi-oeuvre interactive et participative, qui lie nature et urbanisme, créant une requalification du territoire tout en avantageant un processus de partage dans une installation scénographique non-conventionnelle. 84
Résumé dans une autre langue: The concept of rehabilitation in architecture appeared after world war II in France. This thesis will thus be centered around this period and the analysis will be about the evolution of architecture, from simply repairing buildings to making more audacious changes that not only repair, but innovate and become unusual. How can the « unusual" become such an important and relevant tool for the rehabilitation and renovation of cities ? 21st century architecture is becoming more and more formalist, a new point of view must be adopted to see that reconversion is a better alternative than a « generic" city. Thus, through multiple socio-anthropogenic studies and existing examples of different architectural styles across the globe, we can observe that a great number of innovating ideas appeared in the hearts of various cities that promote an appreciation of each culture's heritage, the ecology and the cultural sphere that rehabilitation generates. These innovations are now at the heart of architectural thinking, creating a happy link between the inhabitant and his habitat. Between utopic projects and solid conceptions, the goal of this thesis is to demonstrate the importance of the fact that the city of tomorrow must rebuilt it's process through out a new conceptions and by using what they already have. The unusual in rehabilitation is an alternative for a constantly expanding urban area, so that original architecture is endowed with a new envelope, whilst keeping its historical value. The core of this thesis is drawn from the neologist term « archtistic" , created to implore citizens to feel emotional about their city. This notion can challenge people, lead architects and artists to go hand in hand. This entire text is of course linked with my professional project, which combines nature and urban planning, and would be interactive and participative, creating a requalification of the territory while benefiting general culture as an unconventional scenographic installation
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5281