Définition d’un patrimoine sensoriel: De l'émergence d’un territoire culinaire à la création d’expériences transgressives et connectées

Pacheco, Marisella (2018) Définition d’un patrimoine sensoriel: De l'émergence d’un territoire culinaire à la création d’expériences transgressives et connectées. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Marisella.Pacheco_master2.pdf


Télécharger (34MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Pacheco, Marisella
Directeur de recherche: Talbot, Delphine
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Création recherche et innovation en design sensoriel et alimentaire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire, philosophie et sociologie des sciences
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Musées, patrimoine culturel
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Sensoriel, Culinaire, Ethnographie, Patrimoine, Experience Utilisateur
Mots-clés dans une autre langue: Sensory, Culinary, Ethnography, Patrimony, User Experience
Abstract: L’amélioration significative de l’expérience constitue à la fois une problématique majeure des sciences du design et l’ambition ultime du designer comme professionnel inter- / transdisciplinaire. Nous retrouvons précisément l’imbrication du design de l’expérience et l’expérience du design dans notre jouissance et notre bénéfice de biens et services au quotidien. Cette articulation permet aux citoyens - consommateurs - utilisateurs que nous sommes de bénéficier de solutions répondant au plus près à nos attentes. Elle mobilise les organes de nos sens - notre sensorialité humaine - et génère des perceptions à la fois individuelles et collectives. En outre, elle permet au designer de réinventer nos usages et nos pratiques concrètes pour d’autres contextes. Ce qui a été opéré en deux expérimentations, en investissant le chocolat artisanal et en réinterprétant, notamment par la couleur, l’interculturalité d’une cuisine à la frontière turco-syrienne. Grâce à l’immersion ethnographique, les tournures d’esprit et les postures proposées par la ethnopoietique et la mobilisation des avancées en neurosciences et design numérique d'expérience utilisateur (UX), le designer peut puiser des matériaux créatifs sur un terrain spécifique, porteurs de traditions et de cultures identifiables, et exercer sa propre synthèse créative afin de concevoir de nouveaux produits et services. C’est le cas du projet professionnel Recooking. Il a vocation à réinventer la gastronomie africaine, peu et mal connue, en faveur d’une internationalisation positive et faisant émerger un nouvel appareil conceptuel : le patrimoine sensoriel vivant. Finalement, les aboutissements du travail en design culinaire ont été prolongé dans le Numérique. Car la nécessité d’une expérience utilisateur (UX) de qualité y est impérative. En effet, la multiplication des dispositifs et interfaces hyper connectés via Internet et l’hybridation de la réalité (augmentée et virtuelle) sollicitent encore davantage nos sens. Le designer aura par conséquent à favoriser l’expérience d’utilisateurs variés, aux besoins différents, aux environnements de connectivités différenciés, avec des compétences numériques variables.
Résumé dans une autre langue: The significant improvement of experience is both a major design science issue and the ultimate ambition of the designer as an inter- / transdisciplinary professional. We find precisely the interweaving of design experience and design experience in our daily enjoyment and benefit of goods and services. This articulation enables us as citizens - consumers - users - to benefit from solutions that meet our expectations as closely as possible. It mobilizes the organs of our senses - our human sensoriality - and generates both individual and collective perceptions. In addition, it allows the designer to reinvent our uses and concrete practices for other contexts. This was done in two experiments, by investing artisanal chocolate and reinterpreting, notably by colour, the interculturality of a kitchen on the Turkish-Syrian border. Thanks to ethnographic immersion, the turns of mind and postures proposed by ethnopoietics and the mobilization of advances in neuroscience and digital design user experience (UX), the designer can draw creative materials on a specific field, bearers of identifiable traditions and cultures, and exercise his own creative synthesis to design new products and services. This is the case with the professional Recooking project. Its vocation is to reinvent African gastronomy, little and little known, in favour of a positive internationalisation and creating a new concept: the living sensory heritage. Finally, the culinary design work was extended in Digital. Because the need for a quality user experience (UX) is imperative. Indeed, the multiplication of devices and hyper-connected interfaces via Internet and the hybridization of reality (augmented and virtual) strain our senses even more. The designer will therefore have to favour the experience of various users, with different needs, different connectivity environments, with variable digital skills.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5293