L’appréhension de la visibilité religieuse des élèves : quelle prise en compte et quel encadrement dans les EPLE ?

Balleroy, Vincent (2018) L’appréhension de la visibilité religieuse des élèves : quelle prise en compte et quel encadrement dans les EPLE ? [Mémoire]

Item Type: Mémoire
Creators: Balleroy, Vincent
Directeur de recherche: Larré, Françoise
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Sciences économiques et sociales
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Droit
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Visibilité religieuse, Neutralité religieuse, EPLE, Loi de 2004, Laïcité
Abstract: Autour de la problématique centrale de "l'appréhension de la visibilité religieuse des élèves: quelle prise en compte et quel encadrement dans les EPLE ?", ce travail de recherche vise à rendre d'une part compte de l'évolution du rapport institutionnel au sujet de la visibilité religieuse des élèves dans les EPLE, passant d'un rapport institutionnel "séparatiste" à une vision plus ouverte dite "coopératioonniste" à partir du milieu du XXème siècle pour reprendre les termes du sociologue Philippe Portier. Aussi, le mémoire étudie la montée en puissance de problématiques de visibilité religieuse dans ce cadre plus tolérant à partir des années 1980, dont le point de départ médiatique et emblématique est sans doute l'affaire des foulards de Creil de 1989. Le mémoire étudie la position de divers rapports institutionnels commandés au début des années 2000 (comme les travaux du rapport Obin ou de la commission Stasi) donnant lieu à la loi de 2004 sur la neutralité religieuse des élèves dans les EPLE, tout en réinterrogeant le bien-fondé de tels rapports sur la seule question des problématiques de visibilité religieuse. D'autre part, le mémoire s'attache à étudier les effets de la loi de 2004 en termes de réduction de conflictualité et de stigmatisation éventuelle des élèves concernés par d'éventuelles procédures de sanction. De fait, la loi de 2004 introduisant une obligation de concertation dans un objectif clair de réduction de la conflictualité tant avec les élèves que les familles, a permis d'homogénéiser la pratique dans tous les établissements scolaires français. Le postulat de recherche est celui d'une efficacité pratique de la loi sur le terrain: elle a en effet permis de réduire le nombre et l'intensité des conflits de visibilité religieuse dans les EPLE. Aussi après un travail d'étude essentiellement théorique, juridique mais aussi sociologique, le mémoire comprend un travail de recherche sur le terrain s'agissant de chercher à confirmer les hypothèses préalablement établies auprès de personnels d'éducation. Après avoir expliqué l'évolution du rapport institutionnel au sujet de la visibilité religieuse des élèves dans les EPLE, réinterrogé son bien-fondé et étudié les effets de la loi de 2004 sur le terrain, le mémoire proposera enfin une ouverture partielle, dérivée des entretiens effectués sur le terrain, sur le lien entre la montée en puissance d'un phénomène de rejet dans la jeunesse s'agissant principalement d'antisémitisme et d'homophobie et la
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5396