Paysager, habitat, paysage , territoire

Fabre, Chloé (2018) Paysager, habitat, paysage , territoire. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Chloé.FABRE_master2.pdf


Télécharger (17MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Fabre, Chloé
Directeur de recherche: Becheras, Elodie
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design d'espace, couleur, lumière
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
Uncontrolled Keywords: paysage territoire habitat
Abstract: Vers une biomimétique paysagère de la chromaticité, en lumière, couleur et matière, pour un habitat de l’in situ: le paysagement Comment la perception du paysage peut-elle dialoguer avec l’habitat, et l’habitant et permettre de faire lieu ? quel est le rôle de cette poésie paysagère. Le mot «Paysage» fait son apparition au XVIè siècle et suit de près l’apparition de la perspective et les écoles de peintures hollandaises. Son étymologie ramène au monde rural. Le paysage est à la fois une image mais aussi une perception. Lié à des émotions, des sens et des expériences: dans lequel le tableau est la matériaux perceptif, l’image et le retour personnel que l’on en fait : jeu dans lequel l’image est entrée dans la cornée, décryptée par notre cerveau, associée à des sensations, des émotions, une expérience: c’est la perception. Le paysage est également appuyé du site: ce lieu qui donne à voir. Paysage et territoire, quant à eux se différencient par un changement d’échelle. De la notion d’enveloppe visuelle, de perception éloignée (les sens et l’expérience) à la dimension tactile et matériologique, limitée: le territoire. On observe un village brumeux, on s’approche et l’on distingue des murs de pierres, des végétaux, puis l’on entre dans le village, on peut sentir, toucher,.. Le paysage est à la fois une mise à distance, une vue d’ensemble quand le territoire fait appel à des notions très matériologiques du site, ancrées dans un patrimoine et un style architectural. Le paysage est aussi cela, mais le territoire s’arrête à l’horizon, c’est ce qui est sur terre. La paysage lui entend les aspects météorologiques, atmosphériques, temporel. Ces deux notions s’entrecroisent : le paysage est en partie composé de territoire. La notion de paysage en chacun de nous fait appel à la territorialité. Le territoire questionne les petits ensembles : terrain, architecture, végétal qui font le paysage et qu’influe le paysage. Territoire comme «partie de la surface terrestre»1 est donc d’une dimension plus petite que le paysage, terrestre. J’utiliserais le verbe paysager sous-entendant l’utilisation du paysage pour construire 1-http://www.cnrtl.fr/definition/territoire I 96 I les lieux à habiter et répondant au sujet de ce mémoire. Par paysager le territoire, pour l’habitat, nous étudierons le travail de la couleur, la matière et la lumière dans les aménagements intérieurs et extérieurs en lien avec l’in situ, le territoire et avec le paysage. Il ne s’agit pas d’utili
Résumé dans une autre langue: Vers une biomimétique paysagère de la chromaticité, en lumière, couleur et matière, pour un habitat de l’in situ: le paysagement This theses is about how landscape can inspire interior and garden design. I want to create à new method wich is a biomimetic approach for habitation. Landscapes and territorials give colors, textures and materials. I want to define precisly what’s landscape, territorry, what’s to habit and what’s the designer posture in this way of conception. The word «landscape» has evolve since his creation in XVIth century. For the first time landscape was an painting major subject. It was born in Italia during the «Quattrocento» and at the same time in «Flandre». This two countries have got a fascination for nature, and made lot of books about plants and health (called «Tacuina») during this century. Landscape It’s also an image, an émotion and a perception. Landscape link human and environnement. The perception of landscape is different for each person. Our identity, our experiences and sensibility impact this perception. The territorry take part of landscape, but is the terrest part of it. What’s under the horizon, this line which separe visible and invisible and give the perspective, the depth to landscape, is the territory part. In this one there are minerals, plants, animals, all what’s on the ground. The horizon give a celest dimension to landscape. It’s all the part of imagination attribute to it. Between horizon and landscape there is a difference of scale, in landscape, we think point of view, distant perception, overview. It’s like a bubble wich contain towns, forests, sky, smog, sunlight, animals, people, fields, ... Wich make an image, linked by personnal experience, sensibility. In the landscape vision there are the weather, atmosphéric (physical and sensual), temporal and individual variants too. By landscaping I hear to interprete colors, materials and light to design interiors and gardens, in the way to create a in situ habitation, full of sensibility. It’s like an landscape poetry, which is inviting to contemplation. I 98 I The landscape is personal and by designing habitations and gardens by this way we can produce spaces wich are dote of lot of sens. Go out of the standardisation and propose something authentic. Colors of territory aren’t the same as landscape colors, Jean Philippe Lenclos, who made a book called «Les couleurs de la France» , did à giant composition of colors which are used in architecture, acco
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5563