Mourir en tant qu'étranger en Grèce : entre réalités vécues et imaginaire.

François, Camille (2018) Mourir en tant qu'étranger en Grèce : entre réalités vécues et imaginaire. [Mémoire]

[img] Text

Camille.François_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: François, Camille
Directeur de recherche: Bonnet, Corinne
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M2 Sciences de l'Antiquité
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Antiquité
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire des religions > Mythologie
Uncontrolled Keywords: étranger, mort, rites funéraires, navigation, naufrage
Abstract: La mort en terre étrangère ne provoque-t-elle pas une double rupture, à la fois physique et mémorielle ? En quoi cette rupture engendre-t-elle – parallèlement – en Grèce, à travers la prise en charge des rites et pratiques funéraires, la résilience et le renforcement d’une communauté ? Si la stèle funéraire permet au défunt de persister symboliquement dans la mémoire collective d’une communauté, « l’insépulture » constitue un fardeau qui entraine une perte de lien social et un déséquilibre au sein de la cité. Mais l’édification d’un monument n’est-il pas aussi le produit de l’expression d’un bienfaiteur, porté par ses propres modes de pensée ? Ainsi, la représentation de soi-même, comme de l’Autre, constitue un moyen d’exprimer les modèles d’une culture commune.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5576