La réception des émissions de télé-réalité dites de « vie en communauté » par les jeunes âgés de 12 à 15 ans

Dreon, Alycia (2018) La réception des émissions de télé-réalité dites de « vie en communauté » par les jeunes âgés de 12 à 15 ans. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Alycia.Dreon_master2.pdf


Télécharger (738kB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Dreon, Alycia
Directeur de recherche: Boubée, Nicole
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Documentation
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Médias
Uncontrolled Keywords: Télé-réalité, Réception, Distanciation, Collégien, Identification, Consommation médiatique
Abstract: Ce travail de recherche s'est donné pour objectif de déterminer quelle réception des émissions de télé-réalité dites de « vie en communauté » font les jeunes âgés de 12 à 15 ans. Il s'agit de comprendre quelles pratiques sont liées à la consommation de ces émissions, pourquoi ils les consomment et de quelles distances les jeunes font-ils preuve face à ces programmes. Dans ce but, nous avons inscrit notre étude dans une démarche qualitative et nous avons réalisé douze entretiens auprès de quatorze collégiens. Un travail d'analyse thématique transversale sur les données recueillies a permis de faire émerger certains résultats. Ces émissions sont le support d'interactions avec la famille ou les pairs qui vont échanger sur le contenu des programmes et les modèles de manière d'être ou de faire qu'elles diffusent. Leur consommation favorise une consommation plus large des industries médiatiques en développant des pratiques transmédias. Les jeunes font preuve d'un regard ambivalent par rapport à la télé-réalité : bien qu'ils notent le manque d'intelligence des programmes et qu'ils aient conscience qu'elle donne une mauvaise image des jeunes, ils prennent du plaisir à regarder ces émissions et s'identifient aux candidats ou à ce qu'ils vivent. Ils font preuve de quelques marques de distanciation, néanmoins elles sont peu ou pas approfondies ni argumentées et ne questionnent pas le mode de production du message médiatique.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/5899