L'open data : un outil stratégique pour l'action publique.

Maneville, Laura (2018) L'open data : un outil stratégique pour l'action publique. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)

laura.maneville_Master1.pdf


Télécharger (48MB) | Prévisualiser
Type de document: Mémoire
Auteurs: Maneville, Laura
Directeur de recherche: Laumière, Florence
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Aménagement et projets de territoires
Sujets: INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Bases de données
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
Mots-clés en français: Open data, Collectivités, Donnée, Service public, Territoires
Résumé en français: La donnée est partout : capteurs sur les voiries, smartphones, objets connectés… elle a envahi notre quotidien. Acteurs privés, publics, société civile : tout le monde produit de la donnée, parfois sans même s’en rendre compte. Cette donnée est aujourd’hui identifiée comme un outil derrière lequel se cachent de nombreux bénéfices à en tirer : développement économique, innovation sociale, gain de temps, d’efficacité… Pour l’action publique, l’enjeu consiste aujourd’hui à ouvrir cette donnée, afin qu’elle soit réutilisée. Les raisons de cette ouverture sont multiples : souci de transparence et de renouveau dans le dialogue entre citoyen et administration, mais aussi de développement économique et innovation. Depuis peu, l’open data (ouverture de la donnée) est devenu obligatoire pour les collectivités de plus de 3 500 habitants. Le législateur tente d’accompagner l’ouverture de la donnée dans les territoires, grâce à la mission Etalab créée en 2011. Mais il doit aussi gérer la protection de ces données et notamment celles concernant la vie privée, d’autant plus que cet aspect a été renforcé avec le Règlement Général sur la Protection des Données impulsé par l’Union Européenne en mai 2018. A travers l’exemple de la métropole toulousaine, ainsi que d’autres expériences étrangères, ce mémoire propose de comprendre en quoi la donnée, et son ouverture, constitue un outil stratégique pour les collectivités. Car la maîtrise de la donnée est aujourd’hui une nécessité pour les territoires, afin de mieux les gérer. Toutefois, l’ouverture des données comporte aussi des risques et des limites, qu’il convient d’identifier afin d’en éviter les pièges.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6207