Paysage engagé - La représentation du paysage dans le cinéma contemporain chinois : Jia Zhang-ke, Lou Ye et Wang Xiaoshuai

Chen, Ziyin (2018) Paysage engagé - La représentation du paysage dans le cinéma contemporain chinois : Jia Zhang-ke, Lou Ye et Wang Xiaoshuai. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Ziyin.Chen_master2.pdf


Télécharger (31MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Chen, Ziyin
Directeur de recherche: Ragel, Philippe
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Lettres modernes, Cinéma et Occitan
Diplôme: M2 Esthétique du cinéma
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Cinéma
Uncontrolled Keywords: paysage, cinéma contemporain chinois
Mots-clés dans une autre langue: landscape, contemporary Chinese film
Abstract: Jia Zhang-ke, Lou Ye et Wang Xiaoshuai sont trois des cinéastes les plus représentatifs de la « Sixième génération » du cinéma contemporain chinois. Du monde rural à l’univers urbain, leurs films – Shanghai Dreams, Suzhou River, Still Life, A Touch of Sin et Au-delà des montagnes – amènent les spectateurs à travers différentes espace-temps et montrent l’évolution de la Chine sur plus de trois décennies, depuis la réforme économique jusqu’à la période de la post-réforme. Ils donnent à voir la société chinoise contemporaine au moyen du paysage, qui en tant que motif cinématographique contribue à construire l’univers de leurs films et font de ce motif une arme leur permettant de montrer leur vision du monde sans réserve et d’exprimer audacieusement leurs propres critiques sur la société chinoise et les mesures politiques successives.
Résumé dans une autre langue: Jia Zhang-ke, Lou Ye and Wang Xiaoshuai are three most representative directors of the “Sixth generation” of contemporary Chinese film. From the rural areas to the urban universe, their films – Shanghai Dreams, Suzhou River, Still Life, A Touch of Sin et Mountains May Depart – bring audience into different space-time and discover China for over thirty years since the early 1980’s, the very beginning of the country’s economic reform. They show the contemporary Chinese society through the landscape as a cinematographic motif which contributes the construction of the universe of their films and as one of theirs weapons that allow them to unreservedly present theirs vision to the world and to express their bold criticisms on Chinese society and Chinese policy.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6216