L'effet des gestes dans l'apprentissage d'une langue minoritaire en classe bilingue

Hemery, Rodolphe (2018) L'effet des gestes dans l'apprentissage d'une langue minoritaire en classe bilingue. [Mémoire]

[img] Text

hemery_rodolphe_M22018.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (545kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Hemery, Rodolphe
Directeur de recherche: Saddour, Inès
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Enseigner à l'étranger
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
Uncontrolled Keywords: Communication non-verbale, Programme bilingue, Apprentissage d'une langue seconde
Abstract: La communication non-verbale est un domaine vaste constitué d’une grande diversité de comportements comme la classification de Negi (2009) peut le montrer. Les gestes, qui font partie du non-verbal, semble avoir un rôle et une place non négligeable au sein de l’apprentissage d’une langue seconde. Au sein des programmes bilingues d’immersion. La relation que les élèves et les enseignants ont avec la langue seconde est différente de celle que l’on retrouve dans les programmes monolingues. Cette recherche a pour but d’observer les possibles effets des gestes sur l’apprentissage de la langue seconde en classe bilingue d’immersion. La problématique à laquelle nous tentons de répondre dans ce travail est la suivante : Comment, en programme bilingue d’immersion, le geste affecte l’apprentissage de la langue minoritaire, plus particulièrement durant les temps d’apprentissage et de mémorisation du vocabulaire ? Le recueil de données mis en place pour y répondre consiste en un test de vocabulaire écrit précédé de deux séances d’entrainement. Lors de ces séances seulement une partie du public sera exposée à des gestes. Les résultats obtenus montrent que les gestes et plus particulièrement les emblèmes opératoires semblent avoir un effet positif sur l’apprentissage et la mémorisation du vocabulaire à l’écrit. En revanche ces résultats ne permettent pas de pouvoir affirmer avec certitude que ces gestes aient un effet positif sur cet apprentissage, de par le nombre trop faible d’élèves testés.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6218