Le dispositif "Devoirs Faits" dans le secondaire.

Garcia, Emma (2018) Le dispositif "Devoirs Faits" dans le secondaire. [Mémoire]

[img] Text

Emma.Garcia_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Garcia, Emma
Directeur de recherche: Vergnolle-Mainar, Christine
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Histoire et Géographie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Dispositif devoirs faits, Accompagnement
Abstract: L’étude du dispositif « Devoirs Faits » s’effectue au sein de la cité scolaire de Lannemezan : au collège Gaston Fébus. L’étude du dispositif ne peut se faire sans une étude approfondie d’une définition propre et simple de ce que sont le travail personnel des élèves et les devoirs dans leurs dimensions propres. Le programme Devoirs Faits est un dispositif d’accompagnement qui est censé apporter aux élèves, au sein du collège, une heure réservée à l’accomplissement de leur travail personnel. Comme le précise le dossier pédagogique « Devoirs Faits » de l’académie de Poitiers, « le travail personnel des élèves, plus largement que les devoirs à faire, constitue un élément central de sa scolarité. La notion de travail personnel de l’élève est bien plus large et peut être définie comme un ensemble de processus mobilisés de façon autonome et personnelle par l’élève pour s’approprier les objets d’enseignement (connaissances et compétences) ». Car le travail personnel des élèves ne se limite pas uniquement aux devoirs à faire à la maison mais doit bien au contraire trouver un équilibre entre le temps scolaire et les temps périscolaire. C’est ce que démontre la typologie rédigée par Meuret et Bonnard en ce qui concerne le temps scolaire. Ainsi, ils précisent qu’il existe le « temps prescrit auquel il convient de retirer les heures non prévues par manque de ressource, les absences et retards, les diverses pauses pour obtenir le temps de travail » et « il y a aussi une différence entre le temps prescrit et le temps réel de travail. Si on enlève le temps nécessaire à l’installation et le temps pris pour rêver, on obtient le temps d’efforts hors classe, c’est-à-dire le temps où l’élève s’engage réellement dans la tâche »...
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6232