L'expression de l'amitié a-t-elle un genre ? Etude des alba amicorum alsaciens (XVIIIe-XIXe siècle)

Laburthe, Alice (2018) L'expression de l'amitié a-t-elle un genre ? Etude des alba amicorum alsaciens (XVIIIe-XIXe siècle). [Mémoire]

[img] Text

laburthe_alice_M22018.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (30MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Laburthe, Alice
Directeur de recherche: Mouysset, Sylvie
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M2 Histoire et Civilisations modernes et contemporaines
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire moderne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
Uncontrolled Keywords: écrits du for privé, genre, amitié, représentations
Mots-clés dans une autre langue: self writings, gender, friendship, perceptions
Abstract: Initialement, les alba amicorum sont des recueils de déclarations d'amitié apparus dans les cercles d'étudiants réformés au XVIe siècle. La tradition veut que l'on demande à ses amis d'y inscrire une citation, un poème ou un emblème, souvent lors d'une séparation. Plus tard et notamment en Alsace, leur usage évolue et les femmes font leur apparition dans la pratique à la fin du XVIIIe siècle. S'ouvre une période où tant les hommes que les femmes écrivent des petits mots d'amitié, peignent et brodent dans ces carnets, avant que la pratique ne connaisse une raréfaction des hommes au XIXe siècle. L'écriture de l'amitié devient alors quasi exclusivement féminine, d'autant que les femmes bénéficient de plus en plus d'une éducation leur permettant de manier la plume. Durant cette période de mixité dans la pratique, peut-on dire qu'hommes et femmes manifestent leurs sentiments amicaux en termes identiques et avec des symboles similaires ?
Résumé dans une autre langue: Originally, the alba amicorum are records of friendships declarations and thoughts which appeared in 16th century Reformed students groups. The tradition requires the owners of such books to ask their friends for a quote, a poem or a motto, often when they part away. Later and in Alsace, their usage evolves and women make their entry in the custom during the 18th century. It opens up a period during which women as much as men write friendship notes, paint or embroider in these small notebooks, before men become increasingly scarce owners and writers during the 19th century. The writing of friendship thus becomes practically exclusively feminine, even more because women benefit from a better education allowing them to handle the pen. Throughout this short period of co-use of the alba amicorum, do women and men express their feelings in similar terms and with similar symbols ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6280