Acquisition et traitement de données 3D en milieu karstique.

Pradines, Lea (2018) Acquisition et traitement de données 3D en milieu karstique. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Pradines_Lea_M12018.pdf


Télécharger (5MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Pradines, Lea
Directeur de recherche: Chapron, Emmanuel
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Milieux et changements globaux
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
Uncontrolled Keywords: Milieu karstique, 3D en grotte, 3D Lidar terrestre
Abstract: “Vers de grandes choses par des voies étroites” devise de Norbert Casteret. Le monde souterrain est une mine de richesses naturelles, archéologiques, historiques, qu’il faut préserver. L’écosystème souterrain est fragile, le climat est très sensible à toute variation, et change en fonction des cavités. C’est un monde encore très peu connue, et une multitude de questions restent en suspens. Le bureau d’étude Géologie Environnement Conseil m’a prise en stage, en collaboration avec le laboratoire GET ; nous avons scanné en 3D deux cavités : la grotte du Pech-Merle et le gouffre d’Esparros. Deux scanners ont été utilisés : Le scanner Trimble qui a une grande précision et s’emploie sur pied, et le scanner Zeb portatif d’une moindre précision mais plus pratique pour scanner les boyaux. Scanner en 3D permet d’obtenir des mesures de volume, des distances exactes (extérieur-salle), des coupes 3D, pour comprendre la formation de la grotte, les remplissages argileux. Toutes ces informations vont aider le bureau d’étude à mieux comprendre le climat de la grotte, l’aérologie, dans le but d’adapter les méthodes de conservation et préservation du lieu. L’assemblage des données 3D se fait sous le logiciel Realwork. Une fois l’assemblage réalisé, on calcule le volume des salles, les distances et on crée des supports visuels. L’utilisation de scanner Lidar 3D dans une grotte est un acte scientifique récent et novateur.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6345