Le mégot de cigarette, un désastre environnemental: quelles préoccupations pour quels impacts ? Présence des mégots à Toulouse, proposition de cartographie.

Collardé, Miléna (2018) Le mégot de cigarette, un désastre environnemental: quelles préoccupations pour quels impacts ? Présence des mégots à Toulouse, proposition de cartographie. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Collarde_Milena_M12018.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Collardé, Miléna
Directeur de recherche: Béringuier, Philippe
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Cartographie
Abstract: Mon stage réalisé dans l’association de Champ d’Actions dans le cadre de mes études en Master1 GEP (Géographie des Changements Environnementaux et Paysagers) à l’Université de Toulouse Jean Jaurès m’a amené à la réalisation de cette étude sur les mégots. Au cours des jours et de mon travail à Champ d’Actions, association environnementale s’occupant des problématiques liées aux déchets sauvages et à la propreté, j’ai pu tendre vers une thématique précise, en m’orientant vers l’étude d’un seul type de déchet sauvage : le mégot de cigarette. Mon cursus ayant pour objet la géographie j’ai voulu traiter la question des mégots sous un regard spatial en produisant une cartographie sur Toulouse. Etant donné qu’il s’agissait d’un travail assez complexe il fallait être réaliste, j’ai pu étudier quatre secteurs et donc me concentrer sur un en particulier. Ainsi trois cartes iconographiques ont été réalisé pour les secteurs Nord Centre et Sud Est de Toulouse. Pour le secteur Rive Gauche et ses quatre quartiers une cartographie avec des figurés ponctuels représentant des lieux d’accumulation a été réalisée. 68 zones d’accumulations sont retranscrites. Ces figurés représentaient la quantité de mégots selon quatre seuils (aléa faible, moyen fort et très fort) déterminés par un travail préalable de comptage (14 538 mégots), et selon le type de lieux d’accumulation que j’ai souhaité identifier, soit (Surface végétalisée, place, station de transport en commun, commerce, résidence, établissement scolaire, banc public, établissement public). Une description des équipements observés (poubelles et cendriers) et des services de nettoyage que propose la ville est également donnée. L’étude a révélé des informations importantes sur la quantité de mégots, leur répartition dans la ville. Elle a également soulevé certaines questions concernant les éventuelles inégalités spatiales liées à l’accès aux équipements pour la propreté ou aux services de nettoyage. Cette étude permet également de replacer le mégot, déchet sauvage dans l’actualité en révélant des quantités localisées, et en rappelant leur contribution à l’impact environnemental global. Après ce constat j’ai souhaité trouver des alternatives, faire des propositions en m’inspirant de projets réels qui souhaitent pallier à la dégradation de l’environnement, à l’érosion de la biodiversité et des milieux naturels.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6382