L'européisme de Richard Coudenhove-Kalergi entre désillusions et réalisme politique 1930-1933.

Laval, Lucas (2018) L'européisme de Richard Coudenhove-Kalergi entre désillusions et réalisme politique 1930-1933. [Mémoire]

[img] Text

Lucas.Laval_master1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Laval, Lucas
Directeur de recherche: Vayssière, Bertrand
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M1 Histoire et Civilisations modernes et contemporaines
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
Uncontrolled Keywords: Richard Coudenhove-Kalergi, Union Paneuropéenne, parti européen, européisme, idée européenne, identité européenne, sentiment européen, conscience européenne, nazisme, république de Weimar, histoire des idées, Europe, entre-deux-guerres, 1930-1933.
Mots-clés dans une autre langue: Richard Coudenhove-Kalergi, Paneuropean Union, european party, europeism, european idea, european identity, european feeling, european conscience, nazism, Weimar republic, history of ideas, Europe, interwar period, 1930-1933.
Abstract: Créer un "parti européen" pendant la crise des années trente? L'ambition peut paraître étonnante pour sa précocité et son irréalisme. C'était pourtant celle de Richard Coudenhove-Kalergi et de son Union Paneuropéenne, qui proclamaient le 1er octobre 1932 la création de celui-ci au congrès européiste de Bâle, afin de lutter contre les ascensions communiste et nazie en Allemagne. Flirtant avec le populisme en vogue pour séduire des "masses" insensibles à sa cause élitiste, Coudenhove a développé un argumentaire simplifié dans lequel il prêchait sa nouvelle religion spirituelle et politique européenne. Devenant pleinement prophète et "tribun démagogue", il a voulu façonner pour l'européisme en crise une voie politique propre à son idée d'Europe, de façon à renouveler son mouvement en lui donnant une nouvelle impulsion. Cependant, influencé par la nouvelle culture politique qui prenait forme au début de la décennie, n'a-t-il pas tout simplement adapté son idéologie à l'ère du temps? L'histoire de cet échec est sans doute moins interessante que celle de sa gestation. Face à la nécessité globale de politiser l'européisme sans plus attendre d'appui de la part de gouvernements en pleine transition protectionniste, Coudenhove, à la tête de son soi-disant mouvement de "masses", a mis en avant certains aspects, paradoxes et contradictions de sa pensée qui pourraient nous aider à mieux comprendre le parcours intellectuel de l'identité européenne dans l'atmosphère en fusion des dernières années de la république de Weimar.
Résumé dans une autre langue: To create a "European party" during the crisis of the Thirties? The ambition may seem astonishing for its precocity and lack of realism. It was nevertheless that of Richard Coudenhove-Kalergi and his pan-European Union, who proclaimed on October 1st, 1932 the creation of this one at the europeanist Congress in Basel, in order to fight Communist and Nazi consent in Germany. Flirting with the fashionable populism to seduce "masses " insensitive to his elitist cause, Coudenhove developed a simplified argument in which he preached his new spiritual and european political religion. Becoming fully Prophet and "demagigic Tribune", he wanted to shape for the europeism in crisis a political path peculiar to his idea of Europe, so as to renew his movement by giving it a new impulse. However, influenced by the new political culture that took shape at the beginning of the decade, did he not simply adapt his ideology to the era of time? The story of this failure is probably less interesting than that of its gestation. Faced with the global need to politicize the europeanism without further delay of support from Governments in the midst of protectionist transition, Coudenhove, at the head of its so-called "masses " movement, has highlighted certain aspects, paradoxes and Contradictions of his thought that could help us to better understand the intellectual journey of the european identity in the atmosphere in fusion of the last years of the Weimar Republic.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6621