Traduire les sens implicites générés par la relation intertextuelle dans le conte « Si esto es la vida, yo soy Caperucita Roja » de Luisa Valenzuela

Malbreil, Sophie (2018) Traduire les sens implicites générés par la relation intertextuelle dans le conte « Si esto es la vida, yo soy Caperucita Roja » de Luisa Valenzuela. [Mémoire]

[img] Text

Sophie_Malbreil_M22017.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Malbreil, Sophie
Directeur de recherche: Carole, Fillière
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Centre de traduction, d'interprétation et de médiation linguistique (CETIM)
Diplôme: M2 Trad, Interprétation, Médiation Ling. (TAVM-IML)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Espagnol
Uncontrolled Keywords: traduction, Luisa Valenzuela, implicite, intertexte
Mots-clés dans une autre langue: Translation, Luisa Valenzuela, implicit, intertext
Abstract: Ce mémoire de fin de master vise à proposer une réflexion sur la traduction de l'implicite naissant des relations intertextuelles, en s'appuyant sur la traduction du conte « Si esto es la vida, yo soy Caperucita Roja » de l'écrivaine argentine Luisa Valenzuela. Dans cette réécriture, celle-ci se donne pour objectif de mettre en évidence l'empreinte moralisatrice et patriarcale ajoutée dans le conte du « Petit Chaperon rouge » par les différents auteurs qui en ont proposé des versions écrites, en particulier Charles Perrault. Elle reprend les éléments clés du conte pour leur redonner le sens qu'ils avaient au départ selon elle : la traversée du bois serait un voyage à travers la vie, un moyen d'apprendre à se connaître soi-même par l'interaction avec l'autre, représenté par les loups ici, et à assumer ainsi sa liberté. C'est également un appel à une réappropriation du langage et de la parole par la voix féminine, capable de raconter elle-même son histoire, de diriger sa vie. Chaque détail du conte peut alors générer une multiplicité de second sens par-delà l'histoire de la jeune fille, et toute la difficulté de la traduction réside dans la reproduction de cette liberté dans l'interprétation du texte. Seront ainsi analysées d'un point de vue théorique les notions d'implicite, d'intertextualité et de réception d'une part, avant d'étudier l'utilisation par Luisa Valenzuela de l'intertexte des contes pour y glisser sa propre lecture d'autre part. Dans une dernière partie enfin seront exposées les principales difficultés de traduction rencontrées concernant les éléments intertextuels à l'origine de ces multiples sens implicites.
Résumé dans une autre langue: This master's dissertation aims to reflect upon the translation of the implicitness emerging from intertextual relations, on the basis of the translation of the Argentine writer Luisa Valenzuela's tale "Si esto es la vida, yo soy Caperucita Roja". In this rewriting, she sets out to highlight the patriarchal and moralizing mark that was added to "Little Red Riding Hood" by the different authors who created a written version of the story. Focusing on the key elements of the tale, Luisa Valenzuela underlines how the original meaning has been changed: according to her, the path in the woods is a life journey, a way to learn to know oneself through interacting with others, represented in the tale by the wolves, and to embrace their freedom. It is also a call for feminine voices to reclaim language and word, to tell their stories by themselves and to live their lives independently. Every detail of the tale can consequently generate multiple second meanings beyond the simple story of the young girl. Therefore, the difficulty of translatotion lies in reproducing this freedom of interpretation of the text. I will first analyze from a theroretical perspective the notions of implicit, intertextuality and reception by the reader, in relation with translation. Then I will study how Luisa Valenzuela uses the tale's intertext to introduce her own reading. In the last part I will finally deal with the main translation difficulties I encountered, concerning the intertextual elements that allow the emergence of these multiple implicit meanings.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6662