Les politiques de l'habitat privé de Rodez Agglomération pour la redynamisation du centre ancien ruthénois

Jarry, Marie-Lorraine (2018) Les politiques de l'habitat privé de Rodez Agglomération pour la redynamisation du centre ancien ruthénois. [Mémoire]

[img] Text

Marie-Lorraine.Jarry_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Jarry, Marie-Lorraine
Directeur de recherche: Escaffre, Fabrice
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Villes, Habitat et Transition Ecologique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
Uncontrolled Keywords: politiques locales de l’habitat, redynamisation, centre-ville, habitat privé, Rodez.
Abstract: Rodez Agglomération dans son dernier Programme local de l’habitat 2012-2018 a chamboulé les politiques locales de l’habitat pour deux raisons. D’une part la Communauté d’agglomération se place coordinatrice des politiques locales de l’habitat en devenant délégataire des aides à la pierre. D’autre part, Rodez Agglomération oriente sa stratégie, ses outils en vue de redynamiser le centre ancien. L’annonce de la mise en place de ces politiques a eu pour conséquence un regain d’intérêt de la part des promoteurs et des propriétaires bailleurs pour le centre ancien. Néanmoins, même si les politiques sont récentes, on constate le retour d’une population retraitée et fortunée dans la construction neuve, alors que ces politiques avaient pour ambition première le retour en centre des familles. En parallèle, la mise en œuvre d’une politique d’incitation aux réfections de façades et réhabilitations du parc privé sur le périmètre du centre ancien améliore sensiblement la perception du quartier. Malheureusement, les politiques sont trop récentes pour pouvoir en dégager une analyse objective des conséquences en termes de peuplement. Néanmoins, on constate que la mise en œuvre de l’OPAH RU centre ancien crée une dynamique de réinvestissement dans le quartier. Cette dernière s’étend au-delà des seuls bénéficiaires des subventions de l’Anah. En effet, on constate une augmentation positive des travaux liés à habitat privé dans ce secteur.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6709