L’ingérence de la technique dans les soins en obstétrique, son influence sur la gestion des risques et l’humanité du soin

Dumont, Juliette (2018) L’ingérence de la technique dans les soins en obstétrique, son influence sur la gestion des risques et l’humanité du soin. [Mémoire]

[img] Text

Juliette.Dumont_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (15MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Dumont, Juliette
Directeur de recherche: Bastiani, Flora
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Philosophie
Diplôme: M2 Ethique du soin et recherche (philosophie, médecine, droit)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Morale, éthique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Santé publique
Uncontrolled Keywords: Accouchement, technique, soignant-soigné, risques, progrès,
Mots-clés dans une autre langue: Delivery, technics, care, risks, progress.
Abstract: Peut-on encore penser la technique médicale aujourd’hui ? Face à une recrudescence des plaintes pour de la maltraitance en gynécologie, serait-ce enfin le moment de mettre au banc des accusés non pas les praticiens, mais la technique elle-même ? Au royaume de la gestion des risques, la technologie serait-elle la reine ? Devant la multiplicité des acteurs dans le soin, il convient dès à présent de faire le point sur la manière donc le progrès technique influence les relations entre soignants et soignés, au travers d’une complexité des maîtrises et d’une prévention des aléas toujours plus grande.
Résumé dans une autre langue: Could we still define the medical technic nowadays ? As complaints are increasing for gynecologic abuse, could it be the right time not to question the practicioners, but the technic itself ? In the kindgom of risks, is technic the Queen ? In front of multitudes parts of the care environment, we have to focus on how the technical progress is influencing the relationship between the caregiver and the patient, through the complexity of technics and a bigger prevention of randomness.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6854