Dans quelle mesure l'étude des motivations et du changement chez les enseignants du supérieur nous informe-t-elle de l'impact des Services Universitaires Pédagogiques sur ce public ?

Pirodon, Lauriane (2018) Dans quelle mesure l'étude des motivations et du changement chez les enseignants du supérieur nous informe-t-elle de l'impact des Services Universitaires Pédagogiques sur ce public ? [Mémoire]

[img] Text

Lauriane.Pirodon_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Pirodon, Lauriane
Directeur de recherche: Chênerie, Isabelle
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Conseil et ingénierie pour l'enseignement supérieur
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement supérieur
Abstract: Les Services Universitaires de Pédagogie (SUP) ont pour mission principale de soutenir et d’accompagner les enseignants dans l’amélioration de leurs enseignements. Les acteurs des SUP se questionnent aujourd’hui sur la mesure de leur impact auprès de leur public. La mesure de l’impact des SUP est délicate car il existe de nombreuses variables autour de cette recherche (quel changement rechercher ? quand évaluer ce changement ? Comment distinguer l’influence du SUP dans ce changement ?). Les recherches étant publiées sur le sujet se basent essentiellement sur des déclarations de satisfaction des enseignants autour des dispositifs mis en place par les SUP. Je propose donc d’utiliser un autre modèle afin de rechercher directement le changement de pratiques et de conceptions chez les enseignants ayant consulté un SUP, et de regarder les motivations derrière ce changement. Dans quelle mesure sont-elles liées au SUP ? Les travaux se sont déroulés au sein de l’Université Libre de Bruxelles et apportent un éclairage local sur cette question. Les résultats de cette recherche montreront notamment qu’il est délicat d’identifier une motivation unique pour un objet mais néanmoins, que nous pourrons observer un glissement d’une motivation extrinsèque vers une motivation intrinsèque chez les enseignants ayant consulté le SUP. Cependant, nous verrons également que les enseignants ne considèrent pas pour autant le SUP comme un facteur déterminant de changement et qu’ils plébiscitent d’autres voies d’amélioration de leurs enseignements. Ce travail nous permettra également d’identifier les freins et les résistances au changement les plus citées par les enseignants dans le cadre de l’amélioration de leurs pratiques. Enfin, l’étude des motivations et du changement chez les enseignants s’avère également être une mine d’informations sur leurs besoins et sur leurs attentes. Nous pourrons donc nous permettre d’élargir nos résultats à certaines préconisations professionnelles à destination du SUP.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7040