JournalistEs / Femmes : rapports sociaux de sexe au sein des rédactions

Lassal, Ghania (2017) JournalistEs / Femmes : rapports sociaux de sexe au sein des rédactions. [Mémoire]

[img] Text

Ghania.Lassal_master1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Lassal, Ghania
Directeur de recherche: Kergoat, Prisca
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie
Diplôme: M1 Genre, Egalité et Politiques Sociales (GEPS)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Médias
Abstract: Le journalisme a-t-il un genre ? Existe-t-il un journalisme « féminin » ou n’est-il que le produit des discriminations, entraves et autres assignations genrées qui ont court dans les rédactions ? C’est à ces questions que s’attelle à répondre ce travail de recherche, en utilisant les outils d’analyses du féminisme matérialiste. Nous verrons ainsi qu’une analyse du champ de la production et de l’organisation journalistique par le prisme de la division sexuelle du travail est parfaitement pertinente. Afin de comprendre comment cette division sexuelle du travail s’est ancrée dans les pratiques journalistiques, nous avons dressé un historique de la présence des femmes dans ce secteur. Ce qui nous mène à une analyse plus profonde de la féminisation de ce groupe professionnel, à la lumière des évolutions économiques, structurelles et organisationnelles qu’ont connues les entreprises de presse, mais aussi au regard des effets de dévaluation ou non que cela a eu sur le métier, sur ses pratiques et ses perceptions. De même, et au fil des analyses issues de l’enquête de terrain, nous aborderons les différentes difficultés rencontrées par les journalistes femmes : entrée dans le métier, évolution de carrière, mais aussi et surtout rappels constants du fait qu’elles soient un « corps» avant tout, ce qui les exposent à diverses formes d’harcèlements, d’agressions ainsi que la perpétuelle remise en cause de leurs compétences. Ce qui les contraint à adopter une posture de retrait, tant physique que relationnel. Pour finir, nous exposerons les ségrégations multiples auxquelles sont confrontées les journalistes femmes, ainsi que la consubstantialité des rapports sociaux. Nous verrons ainsi comment et quand commencent à se construire les trajectoires différenciées qu’auront les femmes et les hommes dans ce métier. Et aussi comment, à force d’assignations naturalistes, de difficultés de conciliation entre travail productif et travail reproductif, et de persistance du plafond de verre dans les rédactions, les évolutions différenciées perdurent et se perpétuent. Face à ces différentes formes de ségrégations, diverses stratégies sont mises en place par les femmes : adopter les codes masculins, mettre en scène leur « féminité professionnelle » ou encore trouver d’autres voies, d’expansion ou de subversion. Une autre issue à ces impasses est la sortie de métier, pour devenir pigiste, ou changer de secteur d’activité.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7045