Ḗvaluation des impacts écologiques au regard des pratiques agricoles en sous-bois Guadeloupéen.

Désormeaux, Corentin (2018) Ḗvaluation des impacts écologiques au regard des pratiques agricoles en sous-bois Guadeloupéen. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Corentin.DESORMEAUX_master2.pdf


Télécharger (5MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: Ecological impact assessment with regard to agricultural practices in Guadeloupean undergrowth.
Creators: Désormeaux, Corentin
Directeur de recherche: Guillerme, Sylvie
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Statistiques
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Agriculture, économie et politique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Biodiversité et écologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Milieux et changements globaux
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie physique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Hydrologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
Uncontrolled Keywords: Guadeloupe, Ecologie, Forêt, Agroforesterie tropicale, Agriculture
Mots-clés dans une autre langue: Guadeloupe, Ecology, Forest, Tropical agroforestery, Agriculture
Abstract: Mon stage s’est déroulé au sein du Parc National de la Guadeloupe dans le cadre du Master 2 Géographie des changements Environnementaux et Paysagers. Le sujet est l’impact écologique des pratiques agricoles sur le sous-bois Guadeloupéen s’inscrivant dans le cadre du projet de VAlorisation intégrée de l’AgroBiodiversité (VALAB) porté par le Syndicat Agricole des Producteurs de Vanille de Guadeloupe (SYAPROVAG). Objectif : Le but est d’analyser l’organisation spatiale de l’écosystème forestier tropical et d’identifier les pratiques agricoles et jardinières qui y sont faites afin d’évaluer les effets sur l’environnement. Méthode : Une évaluation des impacts a été réalisée par mes observations dans les différentes parcelles. Les données des agriculteurs / jardiniers m’ont été fournies principalement par le Syaprovag (Syndicat Agricole des Producteurs de Vanille de Guadeloupe) et par d’autres acteurs du territoire. Un protocole d’expérimentation a été défini afin d’analyser la couverture et la structure des différentes parcelles observées. Une description de la dynamique forestière a été faite afin de caractériser le degré de maturité des espaces et ainsi de pouvoir qualifier le degré de dégradation de ces espaces. Résultat : Au total, 25 agriculteurs ont été rencontrés sur leur exploitation, ce qui représente 52 parcelles, de formes et de natures relativement variées. Cette étude a mis en exergue que les activités agricoles ayant le plus d’impacts sont la pulvérisation de produit phytosanitaire (-5,3), l’utilisation d’engin (-2,8), le travail du sol / bétonisation (-2,5), la pression animale (-2) et l’activité de charbonnage (-1,5). Le débroussaillage concerne 24 parcelles sur les 52 observées. D’autre part, l’’usage du « coutelas » est un outil incontournable pour les agriculteurs. Toutefois, cette étude démontre la difficulté à caractériser l’impact de l’homme sur le milieu forestier, ceci dépend de la connaissance et de la valeur que l’on lui attribue.
Résumé dans une autre langue: The internship carried out as part of my 5th year university in “Geography of the environmental and landscaped changes”, took place in the National Park of Guadeloupe University. The subject is “the Ecological impact of agricultural practices on the forest” within the framework of an integrated valorization project for agrobiodiversity. The goal of this internship is to analyze the spatial organization of the tropical forest ecosystem and to identify the agricultural and gardening practices that are used to evaluate the good or bad effects on the environment. Method: An impact assessment was carried out by my observations in the different plots. To them all, they hold 52 parcels of shapes and natures relatively varied. The data of the farmers / gardeners were provided to me mainly by the Syaprovag (Agricultural Syndicate of the Producers of Vanilla of Guadeloupe) and by other actors of the territory. An experimental protocol is defined in order to analyze the cover and the structure of the different plots observed. The description of forest dynamics is made to characterize the degree of maturity of spaces and thus to qualify the degree of degradation of these spaces. Result: A total of 25 farmers were encountered on their farms, representing 52 parcels of varying shapes and sizes. This study has highlighted that the agricultural activities with the greatest impacts are the pesticide spray (-5,3), the use of gear (-2,8), tillage / concreteization (-). 2.5), animal pressure (-2) and coal mining activity (-1.5). The clearing concerns 24 plots out of 52 observed. On the other hand, the use of the "cutlass" is an essential tool for farmers. However, this study demonstrates the difficulty of characterizing the impact of man on the forest environment, this depends on the knowledge and value that is attributed to him.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7076