Les airs de cour en espagnol du Second livre d’airs mis en tablature de luth par Gabriel Bataille (Paris, 1609) : un cas de transfert culturel ?

Mujica Lafuente, Ana Beatriz (2019) Les airs de cour en espagnol du Second livre d’airs mis en tablature de luth par Gabriel Bataille (Paris, 1609) : un cas de transfert culturel ? [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Ana Beatriz.Mujica Lafuente_master2.pdf


Télécharger (7MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Mujica Lafuente, Ana Beatriz
Directeur de recherche: Canguilhem, Philippe
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Musique
Diplôme: M2 Musique et Musicologie
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Musique
Uncontrolled Keywords: air de cour, airs de cour en espagnol, transfert culturel, Espagne, France, Gabriel Bataille, Pierre Ballard, airs mis en tablature de luth
Mots-clés dans une autre langue: Airs de cour, court airs, airs de cour in Spanish, court airs in Spanish, Cultural transfer, Spain, France, Gabriel Bataille, Pierre Ballard, Seventeenth century, luth tablature
Abstract: 37 airs en espagnol ont été inclus dans les recueils d’airs de cour français (1578-1629). Les dix airs « espagnols » du livre de Gabriel Bataille (Paris, 1609) étudiés dans ce mémoire reflètent une mode ibérique coexistant en France avec de la propagande antiespagnole. À travers l’analyse musicale et la recherche bibliographique nous déterminerons quel est le rapport entre ces pièces « espagnoles » et le répertoire en français du même livre, et comment le processus de « transfert culturel » opère dans ce répertoire en termes de réception, d’adaptation et d’assimilation. Les « airs espagnols » de Bataille partagent des caractéristiques avec les airs en français du même recueil, comme la mélodie simple d’ambitus restreint et la mise en musique syllabique. Cependant, d’autres éléments les différencient, notamment le traitement rythmique. Ces différences pouvent se relier à leur origine espagnole, mais aussi au genre du vaudeville. Le cas particulier d’une traduction de Guédron d’un des « airs espagnols » de Bataille illustre l’existence de différents niveaux d’assimilation des mélodies d’origine espagnole au répertoire de l’air de cour. Tout cela témoigne d’un processus de « transfert culturel » où des chansons espagnoles sont adaptées au genre de l’air de cour pour répondre à une demande de musique espagnole, mais aussi de musique de caractère populaire, du « type » vaudeville.
Résumé dans une autre langue: 37 pieces in Spanish were included in French air de cour books between 1578 and 1629. The ten airs in Gabriel Bataille’s book studied in this dissertation reflect an Iberic fashion that coexisted in France with anti-Spanish politics and propaganda. Through musical analysis and bibliographic research, we will determine the correlation between these “Spanish” pieces and the repertory in French of the same book and examine how the process of “cultural transfer” operates in this repertory in terms of reception, adaptation and assimilation. Bataille’s “Spanish airs” share characteristics with the airs in French of the same book, such as the simple melody of restricted range and the syllabic musical setting. However, other elements differentiate them from their French neighbors, especially their rhythmical traits. These differences could be linked to the airs’ Spanish origins, but also to the French genre of the “vaudeville”. The particular case of a French translation by Guédron of one of Bataille’s “Spanish airs” illustrate the existence of different levels of assimilation of Spanish songs into the French repertoire of the “air de cour”. All of this attests of a process of “cultural transfer” where Spanish songs are adapted to the air de cour repertoire to respond to a demand of Spanish music, but also of music of a popular character (“vaudeville-like”).
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7478